Pourquoi les crampes aux jambes provoquent des crampes dans les jambes (muscles du mollet)

Parmi un grand nombre de maladies diverses, il existe également des états fonctionnels pathologiques qui, bien que n'étant pas une maladie, violent néanmoins l'état de santé normal de la personne. Un exemple typique est la myoclonie ou les crampes cloniques des muscles du mollet.

Il s'agit d'un symptôme caractérisé par un spasme douloureux de divers groupes musculaires. La myoclonie la plus typique des pieds ou des jambes. Ces contractions spastiques sont inconsciemment associées au nom du célèbre groupe de rock "Leg Down".

Les convulsions cloniques sont de courte durée. En plus d'eux, il peut y avoir des contractions toniques involontaires des muscles squelettiques striés, qui sont plus forts et plus longs et peuvent durer plus de trois minutes.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Causes des crampes aux jambes

Les raisons pour lesquelles des crampes musculaires des jambes se développent sont enracinées dans des perturbations de l'équilibre électrolytique des cellules musculaires, un apport sanguin inadéquat aux tissus mous ou des problèmes neurologiques. Ces trois groupes de causes peuvent survenir à la fois isolément et dans diverses combinaisons, accompagnant des malformations congénitales ou des maladies acquises. Peu importe l'âge du patient, car les mécanismes de développement de la myoclonie sont presque identiques pour les enfants, les adultes et les personnes âgées.

Violations de l'équilibre eau-électrolyte

Les perturbations électrolytiques sont le plus grand groupe de conditions conduisant à des crampes dans les jambes. Normalement, la contraction musculaire est possible lors de la création d'une différence de potentiel entre la cellule et l'espace extracellulaire, qui est déterminée par le flux d'ions sodium, potassium, calcium, magnésium et chlore dans différentes directions. Avec toutes les pathologies conduisant à un déséquilibre de ces substances, la contraction musculaire est altérée. Dans ce cas, la carence la plus importante en sodium et en calcium, conduisant à des spasmes musculaires. Voici une liste de certaines conditions menant à des crampes aux jambes.

Avec déshydratation

(à partir du deuxième degré et au-dessus), il y a un épaississement du sang, une baisse de la concentration de sodium dans le plasma et des crampes aux jambes se développent. Les causes et le mécanisme de développement de la myoclonie à partir des saignements sont similaires à la déshydratation, les convulsions se développent avec une forte baisse du volume de sang circulant, par exemple, avec des saignements abondants (voir saignement utérin – causes).

Avec un traitement diurétique inadéquat

en particulier, les diurétiques de l'anse (furosémide, lasix, torasémide, bumétanide, acide éthacrylique) et les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (diacarbe), qui éliminent principalement le sodium et le magnésium. Une diminution de la concentration de ces ions augmente l'excitabilité des terminaisons nerveuses, ce qui entraîne des crises. Il s'agit d'une condition très caractéristique pour les patients âgés et la perte de poids avec l'utilisation de diurétiques. Pour eux, les crampes dans les jambes la nuit et les contractions musculaires, qui sont provoquées même par le changement habituel de position des membres, sont fréquentes.

Avec une thérapie de réhydratation inadéquate

et transfusions de plasma, une forte augmentation de la pression oncotique entraîne des perturbations électrolytiques et des convulsions.

Grossesse

souvent accompagnée d'une carence en calcium, qui est dépensée pour les besoins d'un fœtus en croissance, et peut être accompagnée d'une myoclonie des pieds ou des jambes.

Cirrhose

dans lequel l'équilibre entre l'albumine et les globulines plasmatiques est perturbé et le liquide s'accumule dans les tissus, l'abdomen, la cavité pleurale et le sac péricardique, il peut également provoquer des convulsions. Plus d'informations sur la cirrhose du foie.

Hémodialyse

dans l'insuffisance rénale chronique est également souvent compliquée par la myoclonie.

Ischémie tissulaire

L'hypoxie tissulaire entraîne l'accumulation de produits métaboliques sous-oxydés, tels que l'acide lactique et les médiateurs inflammatoires. L'ischémie tissulaire se manifeste par une contraction des muscles spastiques et des douleurs. Ce mécanisme peut se développer avec un flux sanguin insuffisant dans le pied ou le bas de la jambe ou avec des troubles métaboliques qui réduisent le flux de glucose dans les tissus (voir ischémie cérébrale chez le nouveau-né).

Nanovein  Classement TOP 7 meilleurs onguents pour le traitement des varices, avantages et inconvénients, avis, prix

Maladie variqueuse des membres inférieurs

la pathologie la plus typique dans laquelle des convulsions de muscles individuels des jambes surviennent après une marche prolongée ou un exercice statique (voir traitement des varices à la maison). Ce malheur hante les coiffeurs, les vendeurs. les enseignants, ainsi que les femmes enceintes chez qui l'augmentation de la pression intra-abdominale provoque le développement ou l'exacerbation des varices. En plus de la spasticité et de la douleur, les patients peuvent ressentir un gonflement et une lourdeur dans les jambes, sur lesquels il y a une augmentation du schéma veineux et même des nœuds où le sang stagne, ce qui peut provoquer une inflammation secondaire de la veine (phlébite) ou même une thrombose.

La défaite des petites artères

c'est le sort des patients atteints de diabète sucré et des fumeurs qui sont pourchassés par une endartérite oblitérante, également appelée claudication intermittente. Dans ce cas, les troubles du flux sanguin artériel viennent en premier, auxquels s'ajoute également dans le diabète une violation de l'utilisation tissulaire du glucose et de l'état d'hypoglycémie pendant la famine ou des doses d'insuline trop élevées. Les signes caractéristiques sont la douleur lors de la marche, l'incapacité à marcher sur de longues distances, la pâleur et les pieds froids, les troubles cutanés trophiques sous forme d'ulcères chroniques et l'érosion. Pour le diabète, même les processus nécrotiques appelés pied diabétique sont caractéristiques. L'endartérite oblitérante et le pied diabétique sont les causes les plus courantes d'amputation des membres inférieurs.

Pied plat transversal

et d'autres anomalies similaires du pied, entraînant des perturbations dans la répartition de la charge sur l'appareil ligamento-articulaire et musculaire de la jambe, peuvent également provoquer des contractions convulsives des muscles du pied ou du bas de la jambe. Ici, la détérioration des conditions de la circulation sanguine ainsi que la compression des petits troncs nerveux jouent un rôle. Fait intéressant, une situation similaire peut survenir chez les amateurs de modèles de chaussures étroites ou les amateurs de talons hauts, lorsqu'une charge excessive tombe sur les orteils.

Maladie de Raynaud

Le syndrome ou la maladie de Raynaud, dans laquelle le flux sanguin capillaire souffre, entraîne également une privation d'oxygène des muscles et, par conséquent, des myoclonies peuvent survenir. Ces deux pathologies sont caractérisées par de légers frissons des extrémités, une intolérance à l'air froid ou à l'eau, au contact desquels les membres pâlissent voire deviennent bleus et peuvent réagir avec des spasmes musculaires.

Pathologie neurologique

Avec des intoxications d'origine diverse

pathologies infectieuses (méningocoques, staphylocoques), empoisonnement à l'alcool méthylique, cyanures, phosphures, acide cyanhydrique, strychnine, champignons (lignes), de tels troubles de la transmission neuromusculaire peuvent survenir et entraîner une spasticité des muscles des jambes. Les causes rares du même mécanisme d'action comprennent les piqûres de scorpions, les fourmis sud-américaines, les espèces de veuve noire et de poulpe, les injections de raies et d'oursins. Sous nos latitudes, il est plus réaliste de manger du persil d'eau, semblable au persil, pour être mordu par une fourmi de forêt. Chez les enfants qui reçoivent de la vitamine D, en cas de surdosage, une spasticité dans les jambes peut également survenir à la suite d'une perte excessive de calcium dans les tissus.

Avec type de paralysie spastique

dans le contexte des accidents vasculaires cérébraux dans la période aiguë, des crampes toniques aux jambes peuvent également se développer. Ici, les symptômes sont complétés par des précurseurs sous forme de maux de tête, des mouches clignotantes dans les yeux. Lors d'un accident vasculaire cérébral, une perte ou une opacification de la conscience, une asymétrie des plis nasogéniens et une déviation de la langue par rapport à la ligne médiane peuvent être observées (voir signes d'un accident vasculaire cérébral chez la femme).

Hyperthermie chez les enfants

(fièvre élevée) avec une préparation convulsive élevée du cortex cérébral peut également entraîner des crampes aux jambes.

Avec ostéochondrose des lombaires

ou la colonne vertébrale sacrée, le développement de hernies intervertébrales dû à la compression des racines motrices de la moelle épinière cramponne également souvent les jambes.

Autres causes de crampes aux jambes

En cas de blessures articulaires ou de fractures des jambes, la spasticité musculaire est un mécanisme de protection qui vous permet de limiter la mobilité de la zone lésée. Cependant, le spasme musculaire en réponse à l'impulsion de douleur est la principale cause de fractures des os tubulaires lors d'une chute de hauteur.

L'hypoparathyroïdie ou une diminution de la production d'hormones des glandes parathyroïdes dans le contexte de leurs radiations, des blessures ou une ablation chirurgicale peuvent également se manifester par des crampes aux jambes. Mais en même temps, les crises affectent également le visage et les membres supérieurs, et la perte et la sécheresse des cheveux, la faiblesse et la fatigue, une tendance à la dépression et un bronchospasme sont également observés.

Nanovein  Ouvrir le menu de gauche Eau minérale

Pourquoi des crampes dans les jambes la nuit?

La nuit, l'activité musculaire est réduite, cependant, pendant le sommeil dans une pièce bouchée, l'acide lactique peut s'accumuler dans les tissus des jambes, ce qui provoque des spasmes et des douleurs. De plus, après une charge importante sur les jambes pendant la journée, les personnes ayant des problèmes vasculaires ont un écoulement veineux insuffisant des membres et le flux de sang artériel est ralenti, ce qui provoque une ischémie tissulaire et des phénomènes de sauvetage dans les muscles du pied et du bas de la jambe.

Causes des crampes musculaires des jambes chez les personnes en bonne santé

Les personnes en parfaite santé peuvent également être sujettes à des crampes dans les muscles du mollet. Les causes de ce phénomène résident dans des tensions musculaires fortes ou prolongées, elles surviennent avec une position forcée longue. Il peut s'agir de charges domestiques et professionnelles, par exemple:

  • Les ballerines ou les artistes de cirque sont souvent confrontés à un problème similaire. De tels changements sont dus au fait qu'au moment d'un surmenage, l'impulsion des fuseaux neuromusculaires augmente et le neurone alpha-moteur des voies pyramidales est secondairement excité, ce qui provoque des spasmes musculaires.
  • Les athlètes professionnels ou les athlètes amateurs et les skieurs qui ont déjà pratiqué à basse température de l'air risquent également de développer des crampes aux jambes.

Les crampes dans les muscles du mollet ne sont pas un phénomène inoffensif, mais la cause la plus fréquente de décès sur l'eau.

  • Souvent, les instructeurs de natation à leurs premiers stades de formation parlent à leurs élèves de ce phénomène. La crampe se produit avec une charge importante sur ce groupe musculaire pendant la natation. Cela dépend aussi grandement de la température de l'eau (plus il fait froid, plus la crampe se produit rapidement).

Un autre facteur est le degré d'entraînement et les muscles du mollet. Chez les personnes non entraînées, des spasmes musculaires peuvent survenir en quelques minutes. On peut affirmer avec certitude que ce phénomène est souvent la principale cause de décès chez les nageurs. Jeunes, en bonne santé et sûrs d'eux – c'est le principal groupe à risque. Beaucoup d'entre eux n'avaient jamais connu le phénomène ci-dessus avant le moment tragique. Par conséquent, les premières sensations ressenties lorsqu'un spasme réduit les mollets des jambes:

  • douleur intense
  • incapacité à bouger une jambe
  • panique et peur

Il existe un moyen très simple de s'échapper dans une telle situation. Il est nécessaire de se rappeler à ce moment que vous pouvez déverrouiller le muscle du mollet en tirant fortement l'orteil de cette jambe vers le bas de la jambe. Dans ce cas, le pied fonctionne comme un levier, étire les muscles et les force à travailler.

Ainsi, l'algorithme correct des actions sera comme ceci:

  • inspirez autant d'air que possible
  • plongez tête baissée dans l'eau et appuyez vos genoux contre votre ventre
  • pour serrer les gros orteils des deux jambes avec les deux paumes et tirer très fortement vers le bas de la jambe.

Que faire en cas de crampes dans les jambes

Si un problème tel que des crampes aux jambes se reproduit, vous devriez consulter un médecin et subir un examen. Les principaux domaines de cette exception sont:

  • troubles électrolytiques
  • troubles endocriniens
  • maladie vasculaire
  • pathologies neurologiques

Dans la myoclonie classique, lorsqu'il n'y a pas de crises convulsives généralisées et de perte de conscience, il convient de prêter attention au niveau de l'apport hydrique.

  • Par temps chaud ou dans un air excessivement sec, il convient d'augmenter la charge de boisson due à l'eau minérale.
  • En cas de perte de liquide avec vomissements ou diarrhée, une réhydratation avec Regidron, Hydrovit ou des solutions similaires à raison de 200 ml pour chaque selle ou vomissements doit être effectuée.
  • Il est important de ne pas prendre de médicaments incontrôlables différents, en particulier les diurétiques.
  • Chez les enfants prenant de la vitamine D, une surveillance stricte des doses et leur correction en temps opportun doivent être effectuées.
  • Chez les personnes sujettes à des convulsions sur fond de fièvre, il convient de l'abattre rapidement et de manière adéquate.
  • Les femmes enceintes devraient prendre des doses prophylactiques de suppléments de calcium.

Cramp Emergency

Pour interrompre la contraction convulsive des muscles des jambes, les mesures simples suivantes peuvent être prises.

  • Étirez doucement les muscles du bas de la jambe et du pied: tenez-vous sur les orteils, marchez. Vous pouvez également utiliser vos mains pour redresser le pied en position couchée.
  • Massez les muscles pour les détendre. Secouer les membres et caresser avec des muscles de malaxage prudents sont les plus efficaces.
  • La myoclonie est le plus souvent traitée avec des préparations à base de magnésium (magnnerota, citrate de magnésium Solgar, Kalm naturel, diasporal magnésium) magneB6 (Magnistad, Magnelis B6) et des relaxants musculaires (midcalm, tolpérisone, saindoux, baclofène).
Lagranmasade France