Lombalgie dans l’aine

Toute douleur, en règle générale, a une certaine irradiation. C'est là-dessus que les médecins déterminent souvent quelle est exactement la cause de ces sensations. On peut en dire autant de la situation où les maux de dos cèdent à l'aine. Les raisons de cela ne sont pas nécessairement liées aux organes pelviens. Souvent, la douleur provoque une pathologie de la colonne vertébrale. Il peut s'agir d'ostéochondrose ou de spondylose. De plus, l'inflammation peut également s'accompagner de maux de dos avec irradiation vers la région inguinale. Dans ce cas, la présence de maladies telles que l'arthrose, l'arthrite ou la spondylarthrite ankylosante est possible. De plus, les lésions infectieuses de la colonne vertébrale, telles que la tuberculose ou l'ostéomyélite, ne sont pas exclues.

L'inflammation dans le sacrum et les articulations pelviennes peut également provoquer des douleurs à l'aine. De plus, l'inflammation de l'intestin, en particulier de ses parties inférieures, s'accompagne souvent de douleurs au bas du dos, provoquant l'aine. N'oubliez pas non plus les reins et les organes pelviens, dont la pathologie peut également provoquer ces sensations.

Afin de prescrire un traitement, tout d'abord, un examen doit être effectué pour clarifier le diagnostic. Ce n'est qu'après cela que le médecin pourra choisir le médicament et les méthodes les plus appropriés pour éliminer la douleur.

En cas de lésion intestinale, tout d'abord, l'état de la membrane muqueuse et de la microflore est déterminé. Le plus souvent, ces maladies s'accompagnent de diarrhée ou de constipation, ainsi que d'autres troubles dyspeptiques. C'est pourquoi, en premier lieu, un examen et une analyse sont effectués. Après cela, des médicaments sont prescrits pour améliorer la digestion et normaliser la flore. En présence de processus inflammatoires, des antibiotiques et des anti-inflammatoires peuvent être utilisés.

Selon le même schéma, les lésions rénales sont déterminées. La pyélonéphrite provoque souvent ces douleurs. En même temps, il peut irradier à l'aine ou à l'arrière de la cuisse. Dans cette maladie, en plus de la douleur, il y aura une augmentation de la température (dans le cas d'une évolution aiguë), ainsi qu'un changement dans l'analyse d'urine.

Une attention particulière doit être accordée à la situation où les maux de dos s'infiltrent dans l'aine lors de la musculation ou lorsqu'il y a des douleurs à l'aine lors de la marche. Le plus souvent, cela se produit avec des dommages au système musculo-squelettique, en particulier à la colonne vertébrale. Dans ce cas, un examen plus approfondi est nécessaire pour exclure des maladies telles que la hernie ou la tuberculose osseuse. En plus des examens standard, l'IRM et la radiographie sont prescrites. Ce n'est que sur la base de toutes ces données qu'un diagnostic correct peut être établi, ce qui signifie qu'un schéma thérapeutique sera établi et efficace.

De plus en plus souvent, les médecins se tournent vers les médecins avec une plainte que le mal de dos donne à l'aine. Chaque fois, il y a de plus en plus de tels cas, et ils sont généralement accompagnés de symptômes similaires.

La douleur à l'aine peut avoir de nombreuses causes. Il peut provoquer une arthrose de l'articulation de la hanche ou une coxarthrose. La nécrose atopique de la surface de la cuisse, également appelée crise cardiaque de la hanche du corps, peut également conduire à son développement. La nécrose vasculaire peut également donner mal à l'aine. Il peut également y avoir une inflammation des articulations fémorales, comme une trochantérite. Il est également tout à fait possible que le patient souffre du syndrome du piriforme avec inflammation et blessures du bassin et de certaines parties de la colonne vertébrale. Et, à la fin, vous devez vérifier l'arthrite et l'arthrose.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Arthrose de la hanche

Un diagnostic comme une coxarthrose ou une arthrose déformante de l'articulation de la hanche, sonne plus souvent. Les médecins le soupçonnent de chaque troisième personne qui vient avec des plaintes de douleur dans la région lombaire. Mais malgré la fréquence à laquelle ce diagnostic est suggéré, l'arthrose de l'articulation de la hanche est beaucoup moins fréquente qu'il n'y paraît. Les médecins qualifiés comprennent que parmi tous les patients qui ont été initialement diagnostiqués avec cela, seulement 25-30% souffrent réellement de coxarthrose.

Cette maladie apparaît chez les personnes après avoir atteint l'âge de 40 ans. Les femmes tombent malades plus souvent que les hommes. La maladie de l'articulation de la hanche peut toucher à la fois une et les deux hanches. Le plus souvent, il arrive que l'arthrose ne soit pas détectée à un stade précoce, ce qui complique considérablement le processus de guérison. Dans ce cas, la maladie se développe assez lentement et la transition d'un degré à l'autre prend environ 1 à 3 ans.

L'arthrose de l'articulation provoque une déplétion du cartilage et une compression du nerf sciatique

Parfois, des exceptions se produisent. Il arrive que, après avoir subi une blessure ou surchargé le système nerveux avec un stress sévère, le patient accélère le processus de développement de la maladie. Les douleurs s'intensifieront beaucoup plus rapidement, l'arthrose atteindra son apogée en quelques mois, voire quelques semaines.

Distinguer la coxarthrose d'une autre maladie est assez simple. Par exemple, l'un de ses symptômes est une douleur à l'aine. Ils seront ressentis à l'avant et sur le côté de la cuisse. Il arrive qu'une forte douleur soit ressentie dans les fesses. Le piratage et une douleur aiguë avec arthrose sont transmis au genou.

Vous pouvez ressentir tous ces symptômes lors de la marche ou d'une autre charge sur l'articulation de la hanche. Par exemple, si vous faites de l'haltérophilie, à un moment donné, vous pouvez ressentir une sensation similaire à une crampe dans la région de l'aine. Bien sûr, ce n'est pas une crampe. Il s'agit d'une manifestation d'arthrose, qui peut causer de très grandes souffrances si vous ne consultez pas un médecin à temps.

Un autre symptôme se manifestant dans l'arthrose de l'articulation de la hanche est la limitation des capacités motrices de la jambe affectée. Il devient beaucoup plus difficile de la déplacer, de bouger et de plier son membre au niveau du genou. Il y a une forte dépendance à l'aide des autres. Ainsi, par exemple, en raison de maux de dos, il n'est plus possible de mettre des chaussures ou de chausser soi-même des chaussettes.

L'arthrose limite la fonction motrice de la jambe affectée. Il est peu probable que les personnes qui pratiquaient auparavant des sports équestres puissent à nouveau s'asseoir en selle. Le fait est qu'il est presque impossible de répandre largement les jambes avec cette pathologie de l'articulation de la hanche.

Signes de nécrose aseptique

La prochaine raison qui peut entraîner le développement de douleurs dans l'aine est la nécrose aseptique de la surface du fémur. Elle est également parfois comparée à une crise cardiaque, qui est cependant localisée au niveau du tendon de la hanche. En fait, cette maladie ne survient que dans 5 à 10% des cas qui sont tirés des précédents d'un patient venant chez le médecin se plaignant que des douleurs au bas du dos donnent à la partie fémorale.

Les symptômes de la nécrose aseptique sont très similaires aux manifestations de la coxarthrose. Il devient si difficile de distinguer une maladie d'une autre que les médecins les confondent souvent et prescrivent le mauvais traitement. La différence entre les maladies est que la nécrose aseptique se développe beaucoup plus rapidement que sa lente "relative". Quelques jours suffisent pour atteindre le pic de la maladie. Il se trouve que dès le premier jour, vous vous sentez intolérable et vous avez des douleurs brûlantes dans les articulations.

Une nette différence entre la nécrose aseptique et l'arthrose de l'articulation de la hanche est que dans le deuxième cas, le patient parvient à oublier le sommeil et le repos de la douleur, mais la nécrose de la tête fémorale ne fournira pas ce luxe. Il harcelera l'homme toute la nuit. Vous ne pourrez vous détendre qu'avant l'aube. Le moment approximatif où la douleur cesse de tourmenter est de 4 à 5 heures le matin. Cette maladie diffère également de l'arthrose de l'articulation de la hanche en ce sens que les femmes n'en sont presque pas affectées.

Avec nécrose aseptique, le tissu osseux endommagé de l'articulation meurt

L'une des caractéristiques de la maladie: le plus souvent, elle souffre de personnes assez jeunes et valides de moins de 45 ans. En franchissant cette limite d'âge, une personne est beaucoup moins susceptible de subir une telle pathologie.

Trocartérite et ses caractéristiques

La douleur à l'aine peut être causée non seulement par l'arthrose et ses dérivés. L'inflammation des tendons fémoraux peut y conduire. Une maladie appelée trocharterite est l'une des pathologies les plus courantes. Selon les statistiques, environ 30% de toutes les personnes qui se plaignent de douleurs à l'aine sont touchées.

La maladie est divisée en unilatérale et bilatérale. Dans le premier cas, les tendons fémoraux d'une seule jambe sont affectés et dans le second, respectivement, les deux membres souffrent immédiatement. Contrairement à la nécrose aseptique, la trochantérite affecte principalement les femmes. Avant son apogée, la douleur augmente pendant la période climatérique de la restructuration du corps. C'est à cette époque que les femmes ont desserré les tendons et les muscles. Mais il arrive aussi que les jeunes filles soient également exposées à cette pathologie.

La maladie se développe en 3 à 15 jours. La trocharterite peut être suspectée de douleur intense pénétrant la surface externe de la cuisse. Il y a de la douleur dans les jambes et de l'aine en marchant. Cela peut également se produire lorsque le patient est allongé sur le côté du corps atteint de trochantérite.

Malgré la similitude des symptômes avec la coxarthrose, il est difficile de les confondre. La trocharterite se développe plus rapidement que la coxarthrose et ne s'accompagne pas d'un raccourcissement de la jambe affectée de la maladie. De plus, le patient est capable de bouger son pied dans différentes directions et ne se plaint pas de la raideur des mouvements.

Syndrome piriforme de la colonne lombaire

La prochaine maladie fréquente, provoquant des douleurs subséquentes dans le bas du dos et de l'aine au genou, est le syndrome du piriforme. Environ 30 à 40% de toutes les personnes qui se sont rendues à l'hôpital pour se plaindre de douleurs à l'aine sont des personnes atteintes de cette pathologie. Une telle maladie, ainsi que ses «proches» décrits ci-dessus, peuvent être unilatérales ou bilatérales.

Nanovein  Correction de la vue au laser

Le taux d'augmentation des symptômes et de la douleur est de 1 à 3 jours. La douleur peut être ressentie à différents moments de la journée avec une intensité égale, mais le plus souvent une personne se sent pire le soir, il lui est difficile de s'endormir. De plus, des symptômes douloureux surviennent la nuit ou le matin. Si une personne fait un mouvement infructueux, essaie de soulever trop de poids ou subit un choc violent, elle peut accélérer le développement de la pathologie. Dans la plupart des cas, avant qu'une attaque du muscle piriforme de la colonne lombaire ne se produise, vous pouvez ressentir une douleur aiguë dans la région lombaire.

Très souvent, les symptômes de cette maladie se propagent à la région fessière, l'aine est affectée. Parfois, il arrive aussi que les symptômes de la douleur couvrent tout l'espace entre l'aine et le genou. Néanmoins, la douleur dans les fesses avec cette pathologie sera beaucoup plus forte que n'importe quelle autre.

Quelles sont les causes de la polymyalgie rhumatismale

Le principal symptôme de la polymyalgie rhumatismale est une douleur musculaire aiguë

La polymyalgie rhumatismale est la plus rare de toutes les pathologies pouvant provoquer des affections exprimées par des douleurs à l'aine. Cette maladie systémique est assez rare. Seulement 1% de toutes les personnes qui viennent à l'hôpital en raison de la sensation de douleurs aux hanches en sont affectées.

Le plus souvent, les patients sont des femmes qui ont déjà franchi le seuil des 50 ans. Le pic d'âge tombe sur 65-75 ans. Environ 70 à 80% de toutes les personnes souffrant de rhumatisme polymyalgique sont celles qui, pour une raison quelconque, ont subi un choc nerveux sévère. Il y a, bien sûr, d'autres raisons pour le développement de la maladie. Par exemple, un type grave de grippe ou de rhume.

La maladie commencera très rapidement à se faire sentir. La durée de son développement est de 3 à 20 jours. Elle s'exprime par des douleurs longues et continues dans la région des articulations des épaules, puis des muscles des hanches, des fesses et du dos. Dans ce cas, une personne affectée par la maladie ressentira une très forte faiblesse.

Quelles que soient les maladies ci-dessus que vous avez découvertes, vous ne pouvez pas hésiter. Ressaisissez-vous immédiatement et commencez à suivre toutes les recommandations médicales. Si vous n'avez pas le temps d'arrêter le développement de la pathologie dans les premiers stades, il sera plus difficile de le faire. Prenez soin de votre santé!

Les causes sont multiples.

douleur à l'aine. Souvent, les douleurs dans cette zone rayonnent, c'est-à-dire transmis à partir d'une autre zone située à l'extérieur de l'aine. En cas de douleur à l'aine

pour établir la cause de la douleur et la nomination d'un traitement approprié.

Causes possibles de douleur à l'aine

La douleur à l'aine peut être causée par de nombreuses causes.

Maladies des organes internes:1. Pathologie du système génito-urinaire:

  • reins (urolithiase);
  • maladies gynécologiques (annexite, endométriose, endométrite, menstruations douloureuses, tumeurs des organes génitaux féminins);
  • cystite aiguë;
  • maladies des organes génitaux masculins (orchite, épididymite, vésiculite, kyste du cordon spermatique, prostatite, torsion testiculaire, varicocèle).

2. Pathologie intestinale:

  • une appendicite;
  • obstruction intestinale;
  • coliques intestinales.

Maladies du système musculo-squelettique:1. Colonne vertébrale:

  • radiculite du sacro-lombaire;
  • compression de la racine nerveuse entre les vertèbres (5e lombaire et 1er sacré);
  • compression de la 4e racine nerveuse lombaire.

2. Articulation de la hanche:

  • Maladie de Perthes
  • coxarthrose;
  • arthrite et autres

3. Affaiblissement musculaire:

  • hernie inguinale;
  • proptose abdominale (déformation de la paroi abdominale antérieure due à une faiblesse musculaire).

Maladies du système nerveux: pincement du nerf génital.

Maladies du système lymphatique et du système circulatoire:1. Lymphadénite inguinale (inflammation des ganglions lymphatiques).

2. Anévrisme (expansion) de l'artère fémorale.

Autres maladies:1. Lésion de la région inguinale.

2. Tumeurs de diverses localisations.

3. Herpès génital (génital) chez les hommes.

4. Abcès du Psoas (foyers de suppuration dans la fibre, couvrant le muscle iliopsoas).

5. nœud variqueux de la veine saphène saphène.

Douleur unilatérale (droite ou gauche) à l'aineLa douleur à l'aine d'un côté – à droite ou à gauche – peut le plus souvent se produire pour trois raisons:

1. Avec une hernie inguinale.

2. Avec colique rénale.

3. Avec appendicite.

La hernie inguinale est beaucoup plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Il se manifeste par l'apparition d'un gonflement de l'aine, à droite ou à gauche. Ce gonflement est une hernie inguinale. Il est mieux visible en position debout, douloureux au toucher. Il se forme en raison du mouvement des boucles intestinales de la cavité abdominale à l'aine lors de l'affaiblissement des muscles et des ligaments de la paroi abdominale antérieure. Dans les cas avancés, une hernie inguinale peut être violée, accompagnée de douleurs aiguës dans l'abdomen et l'aine. En cas de violation d'une hernie, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

Des douleurs unilatérales dans l'aine droite ou gauche sont également caractéristiques des coliques rénales. En plus de la région de l'aine, une douleur aiguë soudaine avec colique rénale affecte la région lombaire et la région de la vessie. La colique rénale survient avec une lithiase urinaire. La douleur est causée par le déplacement d'une pierre du rein dans l'uretère et son mouvement le long de l'uretère. La douleur est si vive et douloureuse qu'elle est difficile à tolérer pour le patient. Accompagné d'une miction fréquente.

La douleur à l'aine à droite peut être une manifestation de l'appendicite. Dans ce cas, la douleur augmente progressivement, se produisant dans la région épigastrique et descendant progressivement plus bas. La douleur dans le côté droit de l'aine causée par l'appendicite s'intensifie lors de la marche et lors de la pose sur le côté gauche. Des sensations douloureuses peuvent également être données au rectum.

Chez les femmes, la douleur dans la région inguinale peut être causée par diverses maladies, la grossesse ou les particularités du cycle menstruel.

Maladies provoquant des douleurs à l'aine chez les femmesMaladie intestinale: cancer

(protubérance enflammée de la muqueuse intestinale). Avec ces maladies, la douleur à l'aine s'accompagne de:

  • douleurs abdominales;
  • constipation ou diarrhée;
  • ballonnements;
  • augmentation de la température;
  • vomissement.

Maladies inflammatoires de l'utérus (annexite, salpingoophorite, paramétrite). Ces maladies provoquent des douleurs aiguës à l'aine, de la fièvre, une détérioration de l'état général, des douleurs lors de la sensation du bas-ventre.

Rupture d'un kyste ovarien ou torsion de ses jambes. Avec un kyste ovarien, une douleur aiguë, sévère et unilatérale à l'aine se produit. La température corporelle augmente, des vomissements peuvent survenir, la pression artérielle peut chuter fortement. Si un kyste se forme sur l'ovaire droit, le tableau clinique est similaire à celui de l'appendicite.

Grossesse ectopique. Avec le développement de cette pathologie, des crampes, des douleurs qui s'intensifient progressivement dans la région inguinale sont associées à des douleurs abdominales qui se prolongent dans l'anus. S'il s'agit d'une rupture de la trompe de Fallope, la douleur dans l'aine et l'abdomen devient très forte, insupportable, jusqu'à la perte de conscience. Une femme dans cet état a besoin de soins chirurgicaux d'urgence.

La douleur à l'aine se produit souvent avec un cours normal.

. Ces douleurs sont douloureuses, tiraillantes dans la nature et sont le plus souvent associées à un ramollissement physiologique des os pelviens avant

et une entorse, qui

attaché aux parois internes du bassin.

Pour éliminer, ou au moins réduire ces douleurs, le port d'une attelle pelvienne et la réalisation d'exercices qui renforcent les muscles du plancher pelvien seront utiles. Les médicaments homéopathiques prescrits par un gynécologue réduisent également la douleur à l'aine des femmes enceintes.

Dans certains cas, la douleur dans la région inguinale pendant la grossesse peut être associée à un manque de calcium dans le corps de la femme enceinte (ceci est déterminé à l'aide de tests spéciaux). Ensuite, en plus d'augmenter le régime alimentaire riche en calcium dans le régime alimentaire (fromage, fromage cottage, noix, flocons d'avoine, etc.), le médecin prescrit un apport supplémentaire de calcium sous forme de médicaments.

Ces douleurs, couvrant l'aine et le bas-ventre, surviennent souvent chez les femmes et les jeunes filles nullipares. Ce phénomène est appelé algoménorrhée. Douleurs, et parfois crampes, commence 1-2 jours avant le début

et dure encore 1 à 2 jours après son début. La cause de la douleur est le plus souvent une carence hormonale.

Si la douleur à l'aine avant la menstruation est suffisamment forte et viole la santé générale, il est nécessaire de consulter un gynécologue.

La cause la plus courante de douleur à l'aine chez les hommes est inguinale

décrit ci-dessus dans la section «Douleur unilatérale à l'aine».

La douleur dans les testicules et l'aine (douloureuse, persistante, pas trop intense) peut être un signe de prostatite chronique ou d'adénome de la prostate.

La vésiculite (inflammation des vésicules séminales) s'accompagne également de douleurs dans la région inguinale, dans les testicules, dans le périnée, au-dessus du pubis.

L'inflammation testiculaire aiguë (orchite) peut être une complication d'une infection, une maladie inflammatoire des organes génito-urinaires ou une conséquence d'une blessure. Cela provoque une douleur intense dans l'aine et dans les testicules, aggravée par le mouvement. La douleur s'accompagne d'un gonflement et d'une rougeur du scrotum. L'état général du patient s'aggrave, la température corporelle augmente, un mal de tête apparaît et parfois – des vomissements.

L'épididymite aiguë (inflammation de l'épididyme) s'accompagne de symptômes similaires. La douleur dans l'aine et les testicules avec une épididymite chronique n'est pas si forte qu'elle survient périodiquement, mais souvent assez, s'intensifiant lors de la marche.

Le kyste du cordon spermatique provoque des douleurs douloureuses à l'aine chez les hommes d'âge moyen et âgé. Les jeunes hommes atteints de cette pathologie ne ressentent généralement pas de douleur et découvrent accidentellement une formation sphérique dans leur scrotum.

La torsion du testicule peut se produire avec des mouvements brusques pendant les sports. Dans ce cas, le patient ressent une douleur intense à l'aine et dans les testicules. La moitié du scrotum augmente rapidement en taille en raison d'un œdème. La peau du scrotum devient bleue. Le testicule torsadé est plus élevé que celui sain. Des nausées, des vomissements peuvent survenir. La température corporelle augmente.

L'expansion des veines du testicule (varicocèle) est caractérisée par une douleur pressante, sourde et intermittente dans l'aine, qui n'a pas de localisation claire. La varicocèle peut être droitière ou gaucher, et la douleur est perçue par le patient du côté opposé, ou étendue à l'aine entière. Souvent, le patient ressent simplement une sensation de lourdeur, d'inconfort dans l'aine.

Toute douleur à l'aine chez les hommes nécessite un contact avec un andrologue, car nombre de ces maladies, si elles ne sont pas traitées, peuvent entraîner une diminution de l'activité sexuelle, le développement de l'impuissance et même l'infertilité masculine.

Chez les filles, la cause de la douleur à l'aine peut être un traumatisme, une hernie inguinale (une pathologie rare) et une augmentation des ganglions lymphatiques inguinaux, généralement associés à un catarrhe de l'utérus.

Un certain nombre de raisons qui causent des douleurs à l'aine chez les garçons sont beaucoup plus larges:

  • Blessure (y compris traumatisme du scrotum pendant l'accouchement).
  • Hernie inguinale (inguinale-scrotale). Comme chez l'adulte, une hernie a l'apparence d'une enflure à l'aine, à droite ou à gauche. Avec la pression, le gonflement disparaît, mais avec les pleurs, les rires ou la toux, il augmente de taille.
  • Orchite (inflammation du testicule) – se produit souvent comme complication après avoir souffert d'oreillons (oreillons), de mononucléose infectieuse, de varicelle, etc.
  • La torsion du testicule est caractérisée par une douleur soudaine et intense à l'aine. La peau du scrotum devient rouge ou bleue, et le testicule tordu est situé dans l'aine au-dessus de l'autre, en bonne santé. La cause de la torsion chez un enfant peut être une tension des muscles abdominaux ou un mouvement brusque.
  • La dropsie du testicule (hydrocèle) s'accompagne rarement de douleur. La douleur à l'aine ne se produit qu'en cas d'infection hydropisante. Le scrotum d'un garçon atteint d'hydropisie du testicule est agrandi (entier ou seulement la moitié). La couleur de la peau du scrotum ne change pas.
  • Varicocèle – varices des testicules. Chez les jeunes garçons, elle est le plus souvent asymptomatique. Ce n'est qu'à l'adolescence qu'un enfant peut ressentir une gêne ou une légère douleur à l'aine.
Nanovein  Coagulation laser des varices prix à Vologda

Douleur dans les ganglions lymphatiques inguinaux Une augmentation des ganglions lymphatiques inguinaux, leur resserrement, la douleur dans les ganglions lymphatiques de l'aine est un signal de trouble dans les organes voisins. Dans ce cas, la douleur dans les ganglions lymphatiques inguinaux est très vive. La lymphadénite inguinale (inflammation des ganglions lymphatiques) peut indiquer la présence des maladies suivantes:

  • maladies inflammatoires des organes génito-urinaires (cystite, urétrite, annexite, endométrite, orchite, etc.);
  • maladies fongiques de la peau des jambes;
  • tumeurs bénignes ou malignes des organes pelviens (tandis que les ganglions lymphatiques inguinaux augmentent, restant indolores);
  • syphilis (stade primaire);
  • infections sexuellement transmissibles (SIDA, chlamydia, mycoplasmose, herpès génital, ureaplasmose, etc.).

Par conséquent, après avoir découvert un ganglion lymphatique (ou un groupe de nœuds) élargi et douloureux dans l'aine, vous devez faire très attention à ce symptôme et consulter immédiatement un médecin.

La nature de la douleur inguinale dans diverses maladiesUne telle douleur peut survenir avec:

  • urolithiase;
  • cystite aiguë;
  • arthrose de la hanche;
  • pincement du nerf génital;
  • inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux.

Une douleur sévère sévère dans la région inguinale est caractéristique des pathologies suivantes:

  • algoménorrhée (menstruations douloureuses);
  • annexite aiguë;
  • un abcès ovarien;
  • orchite;
  • torsion testiculaire;
  • tumeurs malignes.

Une douleur sourde et intermittente à l'aine survient avec la varicocèle –

varices

Une douleur de cette nature est typique des maladies gynécologiques chroniques (annexite chronique,

, endométrite) et pour la prostatite chronique. La cystite aiguë, ainsi que les menstruations physiologiques, peuvent être accompagnées de douleurs douloureuses à l'aine.

De plus, des douleurs de traction surviennent dans les muscles inguinaux après une surcharge excessive lors de l'entraînement sportif.

Les douleurs lancinantes sont généralement concentrées sur le côté droit ou gauche de l'aine. Les douleurs pulsatoires du côté droit font soupçonner au médecin, tout d'abord, une appendicite.

De fortes douleurs pulsatoires unilatérales dans l'aine peuvent également survenir lorsque l'anévrisme de l'artère fémorale se rompt (l'anévrisme est une expansion du vaisseau associée à un étirement ou un amincissement de sa paroi). La rupture entraîne l'accumulation de sang dans les tissus environnants; douleur à l'aine.

Douleur dans les muscles de la région inguinale

La douleur dans les muscles de l'aine et de l'intérieur des cuisses apparaît souvent chez les athlètes après une compétition ou un entraînement intense. Les joueurs de football, les joueurs de hockey, les joueurs de tennis et les joueurs de basket-ball subissent la plus grande charge sur ces muscles. La douleur musculaire dans l'aine a le caractère de tirer, de faire mal.

Les athlètes peuvent éprouver des étirements des muscles inguinaux et même des cassures musculaires à l'intérieur de la cuisse. Mais ces blessures sont déjà traumatologiques et s'accompagnent de douleurs aiguës.

Douleur à l'aine pendant le mouvement (marche)

La cause la plus fréquente de douleur à l'aine, aggravée par le mouvement (marche), est la coxarthrose – une maladie chronique de l'articulation de la hanche, accompagnée d'une déformation des tissus articulaires.

La douleur à l'aine avec coxarthrose est le plus souvent unilatérale, «donnant» à la cuisse. En marchant, ils s'intensifient d'abord, puis le patient «se promène» et l'intensité de la douleur diminue. Mais une longue marche entraîne à nouveau une douleur accrue. Au repos, la douleur disparaît.

La douleur à l'aine causée par une inflammation aiguë du testicule (orchite) ou de son épididyme (épididymite) s'intensifie également lors de la marche.

Douleur près de l'aine (ci-dessus, ci-dessous)

La douleur localisée près de l'aine peut être le signe de maladies telles que l'urétrite, les calculs vésicaux, le prolapsus de l'utérus, l'endométrite (inflammation de l'utérus). Une grossesse extra-utérine peut également provoquer des douleurs près de l'aine.

La cause d'une douleur unilatérale (droite ou gauche) au-dessus de l'aine peut être une hernie inguinale. La douleur du côté droit au-dessus de l'aine est caractéristique de l'appendicite. Les maladies de la vessie peuvent s'accompagner de douleurs au-dessus de l'aine au centre du bas-ventre.

La douleur sous l'aine (aine inférieure) est le plus souvent une douleur musculaire. La douleur d'une telle localisation avec prostatite est possible.

Douleur à l'aine et à la jambe

Avec un certain nombre de maladies, la douleur à l'aine donne dans la jambe. Dans ce cas, des sensations douloureuses peuvent affecter une partie de la jambe (cuisse) ou tout le membre. Par exemple, la douleur à l'aine, s'étendant jusqu'à l'avant de la cuisse, jusqu'au genou, est caractéristique de la coxarthrose.

De plus, des douleurs dans la jambe et l'aine peuvent survenir avec des tumeurs (bénignes et malignes), l'ostéochondrose de la colonne lombaire, une hernie inguinale, des maladies gynécologiques et urologiques, avec une lésion de la région inguinale.

Douleur à l'aine dans le bas du dos

Un tel complexe de symptômes est possible avec

(principalement la colonne lombaire), ainsi que la prostatite, avec une inflammation des articulations de la hanche et des articulations sacro-iliaques.

Parfois, une telle douleur est appelée douleur au dos et douleur à l'aine.

Que faire de la douleur à l'aine?

Étant donné que la douleur à l'aine est le plus souvent causée par des maladies suffisamment graves, vous ne pouvez pas simplement la noyer

) Vous devez consulter un médecin pour déterminer la cause de la douleur.

En présence d'une hernie inguinale, le traitement est prescrit par le chirurgien. Il est recommandé au patient de porter un bandage spécial, de limiter l'activité physique et, à l'avenir, l'opération prévue. S'il y a un risque de violation de la hernie, l'opération est effectuée en urgence.

À quel médecin dois-je aller? Avec lithiase urinaire – examen par un thérapeute et urologue. Selon l'emplacement et la taille de la pierre, un médicament ou une intervention chirurgicale est effectué.

Un neurologue participe au traitement de l'ostéochondrose. Il peut orienter le patient vers un chiropraticien, un ostéopathe, un physiothérapeute ou un physiothérapeute. Dans les cas graves, la chirurgie est effectuée par un neurochirurgien.

L'élargissement des ganglions lymphatiques inguinaux nécessite un examen approfondi du patient. Il serait raisonnable de contacter d'abord un thérapeute local qui prescrira un examen initial (tests sanguins et urinaires), puis orientera le patient vers un urologue, un oncologue, un gynécologue ou un immunologiste.

Traitement de la douleur à l'aine par thérapie par ondes de choc – vidéo

ATTENTION! Les informations publiées sur notre site Web sont informatives ou populaires et sont fournies à un large public pour discussion. La prescription de médicaments ne doit être effectuée que par un spécialiste qualifié, sur la base des antécédents médicaux et des résultats du diagnostic.

Les maux de dos dans l'aine peuvent avoir diverses causes. Ici, les maladies inflammatoires des organes internes et les changements destructeurs du système musculo-squelettique doivent être suspectés. En règle générale, une telle irradiation n'est pas associée à une ostéochondrose de la colonne vertébrale supérieure. La cause la plus courante de douleur est l'arthrose de l'articulation de la hanche, la sténose du canal rachidien, l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée.

Causes de la lombalgie irradiant vers l'aine

Avec l'ostéochondrose lombaire, les maux de dos peuvent avoir un caractère aigu de «tir», s'aggraver avec l'effort physique. La cause de la maladie est le surpoids, la courbure de la colonne vertébrale, l'haltérophilie, les traumatismes, l'insuffisance du squelette musculaire. La partie inférieure de la colonne vertébrale est soumise à une énorme pression – c'est le prix payé pour une posture droite. Selon le stade de l'ostéochondrose, la nature de la douleur varie. Au fil du temps, si vous ne traitez pas leur cause, les anneaux fibreux sont détruits, une hernie intervertébrale se produit. C'est à ce moment que la douleur au bas du dos est particulièrement prononcée dans l'aine. La douleur irradie vers l'aine pour deux raisons: des lésions des parties les plus basses de la colonne vertébrale sont survenues et un nerf pincé.

Le diagnostic d'arthrose de l'articulation de la hanche est assez rare, car il est très difficile de le remarquer à un stade précoce. Une maladie peut toucher une ou les deux hanches. Le plus souvent, il est diagnostiqué chez les femmes après 40 ans. En raison de la transition extrêmement lente d'un stade à l'autre, ainsi qu'en raison de la similitude avec des maladies féminines spécifiques, l'établissement exact de l'arthrose se produit dans ses derniers stades. Les douleurs sont ressenties de manière aiguë, localisées dans le sacrum, le devant et le côté de la cuisse, créent une sensation de courbatures dans les fesses, peuvent être données à la jambe, souvent sous le genou. Si le mal de dos cède à l'aine, c'est l'occasion d'examiner les articulations de la hanche! La douleur dans le bord inférieur de la cavité abdominale est particulièrement prononcée avec une charge sur l'articulation: course, entraînement, danse. Au début, ils ressemblent à une forte crampe, puis ils deviennent insupportables.

La sténose spinale est son rétrécissement pathologique. Elle peut être la conséquence d'une ostéochondrose lombaire ou d'une autre maladie systémique, par exemple une spondylarthrite ankylosante. Les symptômes de la maladie comprennent:

  • lumbargie;
  • douleur radiculaire avec irradiation possible dans l'aine;
  • faiblesse des membres
  • perturbation des organes pelviens.

Diagnostic et traitement de la douleur dans le bas du dos

Pour prescrire un traitement adéquat, le choix d'une thérapie optimale, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi et complet. En règle générale, un examen visuel ne donne aucun résultat, un examen instrumental est donc prescrit.

En raison du fait que les maux de dos peuvent être des symptômes de maladies des organes internes, des signes d'inflammation, vous devez commencer par un diagnostic par ultrasons. Pour déterminer l'état des os et des tissus mous entourant la colonne vertébrale, une IRM est effectuée. N'abandonnez pas l'étude aux rayons X apparemment dépassée. Il peut révéler des fractures cachées, des calculs rénaux et d'autres maladies qui ne sont même pas associées à la douleur.

Bien sûr, dans chaque cas, une approche spéciale est requise. Si la douleur s'infiltre dans l'aine et est impossible à tolérer, on prescrit au patient des analgésiques, des AINS et des anesthésiques. Les injections sont souvent nécessaires aux points de déclenchement dans les muscles, dans la cavité de l'articulation intervertébrale. La thérapie manuelle, la physiothérapie et l'exercice font partie intégrante du processus de traitement. Il est souvent prescrit au patient de porter des corsets spéciaux. Le traitement chirurgical n'est utilisé que dans les cas extrêmes.

Lagranmasade France