Inflammation des ganglions lymphatiques de l’aine

L'élargissement des ganglions lymphatiques douloureux dans l'aine est un signe de lymphadénite, qui dans la plupart des cas nécessite un traitement chirurgical ou des médicaments antibactériens. Agrandissement sans douleur et soudure du nœud avec les tissus environnants – lymphadénopathie.

Inflammation des ganglions lymphatiques de l'aine – signe de lymphadénite

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Où sont les ganglions lymphatiques inguinaux?

Les ganglions lymphatiques inguinaux sont situés à gauche et à droite dans le pli entre les jambes et le bassin. On les retrouve également dans le triangle fémoral, localisé dans la zone des cuisses externe et interne.

Au total, dans la région de l'aine, il y a des ganglions lymphatiques, qui sont divisés en 3 types, en fonction de leur emplacement:

  • sur le pubis, les fesses, les hanches – le niveau supérieur;
  • autour de l'anus et dans la région des lèvres – un niveau moyen;
  • sur la jambe plus proche de l'aine et jusqu'aux genoux se trouve une chaîne de ganglions lymphatiques – le niveau inférieur.

Ganglions lymphatiques inguinaux superficiels et profonds

Normalement, seules les glandes situées dans le pli entre la cuisse et l'aine peuvent être ressenties. A la palpation, ils sont palpables chez les personnes à structure asthénique (mince), les enfants.

Les glandes sont également divisées en fonction du niveau d'occurrence sous la peau:

  • superficiel – chez les personnes ayant une fine couche de graisse, elles sont visibles à l'œil nu et sur la photo, elles sont facilement ressenties pendant la palpation;
  • profonde – située dans le tissu conjonctif de la paroi abdominale dans la zone de la veine fémorale.

Dans ces endroits, les personnes minces peuvent voir les ganglions lymphatiques

Les ganglions lymphatiques inférieurs de l'aine reçoivent la lymphe des jambes, du niveau moyen – des organes génitaux externes, du périnée, de l'anus, des parties supérieures – des fesses et de la paroi abdominale. Elargissement des ganglions lymphatiques de la zone inférieure – la probabilité de métastases des tumeurs, la zone médiane – les maladies infectieuses et sexuellement transmissibles.

Les glandes sans pathologie sont mobiles, pas chaudes au toucher, indolores, la peau au-dessus n'est pas hyperémique, a une teinte normale. La taille maximale des ganglions lymphatiques dans cette zone peut atteindre 20 mm.

Les symptômes de la lymphadénite chez les femmes et les hommes

Aucune inflammation sous-cutanée ne peut être considérée comme une lymphadénite. Les ganglions lymphatiques augmentent en réponse au développement de la lymphogranulomatose, à la suite de métastases tumorales d'autres organes.

Classification de la lymphadénite:

  • stade aigu ou chronique;
  • spécifique (causée par un pathogène spécifique) et non spécifique;
  • catarrhale ou purulente.

Les symptômes de l'inflammation des ganglions lymphatiques:

  • une augmentation des glandes de plus de 1,5 cm;
  • gonflement et rougeur de la peau;
  • douleur;
  • la lymphadénite purulente se traduit par une restriction des mouvements, une élévation de la température à 40 degrés, des douleurs musculaires, des articulations, un manque d'appétit, des maux de tête.

Au premier stade de la lymphadénite, les nœuds ne s'accouplent pas entre eux et les tissus voisins restent mobiles. En l'absence de traitement, ils se transforment en graisse sous-cutanée, forment un conglomérat sédentaire douloureux de plusieurs nœuds élargis. La peau sur le dessus devient cyanotique-pourpre.

Comment distinguer une hernie inguinale d'une inflammation des ganglions lymphatiques?

Les symptômes de la lymphadénite inguinale sont caractéristiques de certaines autres maladies, y compris la hernie inguinale. Cette pathologie survient lorsque la paroi de la cavité abdominale s'affaiblit, une partie du péritoine et les organes internes tombent dans la zone inguinale. Plus souvent diagnostiqué chez les femmes après 40 ans. Dans la région de l'aine, il y a une sensation de pression et de douleur sourde, quelque temps après l'apparition de ces sensations, un renflement similaire à une inflammation de la glande est visible.

Nanovein  À quelle vitesse les varices se développent

Une hernie peut se manifester par des maux d'estomac

Différences de hernie:

  • la douleur n'est pas localisée dans une seule zone, se propage au bas du dos, au coccyx, au bas de l'abdomen;
  • des troubles de l'alimentation surviennent, provoqués par un déplacement des organes internes;
  • la saillie n'est visible qu'après une activité ou une activité physique, pendant les selles, avec vomissements, éternuements, toux et en position couchée en l'absence de pincement peut être ajustée indépendamment;
  • devient plus visible avec une position horizontale du corps.

Dans la région inguinale, des kystes bénins se développent également. En apparence, ils ressemblent à un ganglion lymphatique purulent, mais ne provoquent pas de douleur, la peau au-dessus d'eux ne change pas sa teinte et sa température.

Causes de l'inflammation et des ganglions lymphatiques élargis dans l'aine

Les glandes de l'aine répondent souvent à des maladies du système génito-urinaire, des abcès, des furoncles dans les fesses et les cuisses. Ils sont agrandis par une lymphadénopathie généralisée, causée par des maladies du foie, une mononucléose infectieuse, un cytomégalovirus.

L'inflammation (lymphadénite unilatérale ou bilatérale) se produit dans le contexte de nombreuses maladies:

  • inflammation de la vessie, urétrite;
  • SPP;
  • balanoposthite, colite;
  • inflammation des reins, du foie;
  • mononucléose, herpès génital, cytomégalovirus actif;
  • kyste ovarien, endométrite, annexite;
  • muguet.

Parmi les raisons les plus rares:

  • réactions allergiques – dermatite atopique, eczéma, psoriasis, séborrhée;
  • inflammation réactive du tissu du nœud dans les pathologies cancéreuses;
  • lymphogranulomatose – affecte principalement le tissu ganglionnaire lui-même.

Une augmentation (lymphadénopathie) se produit dans les cas suivants:

  • tuberculose;
  • invasions helminthiques;
  • syphilis, VIH;
  • mycoses systémiques;
  • infections – staphylocoques, streptocoques, gonocoques, maladie des griffes du chat;
  • maladies oncologiques;
  • pathologies auto-immunes.

Les infestations helminthiques provoquent souvent une augmentation des ganglions lymphatiques

Les glandes de l'aine peuvent augmenter de taille après les sangsues. L'hirudothérapie stimule un flux sanguin actif vers la zone d'influence. Un grand volume de lymphe passe à travers les glandes, elles sont nettoyées, peuvent gonfler. L'hypertrophie tissulaire devrait disparaître d'elle-même en une semaine.

Les ganglions lymphatiques enflés chez les enfants sont fréquents chez les pédiatres. À l'âge de 7 à 10 ans, en particulier avec une structure corporelle maigre, jusqu'à 3 groupes de ganglions lymphatiques sont normalement palpables – dans le cou, les aisselles et l'inguinal. L'augmentation se produit souvent en réponse à la présence d'agents infectieux, au fonctionnement actif du système immunitaire. La formation de l'immunité se déroule rapidement jusqu'à 5-12 ans. À cet âge, les glandes de l'aine peuvent devenir plus grosses en réponse à des égratignures, des égratignures, des abrasions sur les jambes et les fesses, des rhumes, des dermatites.

À quel médecin dois-je aller?

Le ganglion lymphatique douloureux doit être montré au chirurgien, qui décidera de la question de l'autopsie si le processus de suppuration a commencé.

Dans le cas d'une lymphadénopathie dans un lieu intime, la liste des spécialistes est plus large:

  • le thérapeute (pédiatre pour l'enfant) palpe, détermine la taille et la structure des nœuds;
  • spécialiste des maladies infectieuses – pour clarifier la nature infectieuse de la maladie;
  • allergologue – si la pathologie est causée par des réactions allergiques;
  • gynécologue ou urologue – si un ganglion lymphatique solide est observé dans un contexte de maladies du système génito-urinaire;
  • oncologue ou hématologue – soupçonné de lymphogranulomatose ou de métastase.

Le thérapeute procède à un examen initial, puis nomme des examens supplémentaires

Dans l'enfance, une lymphadénopathie peut survenir dans les 2 à 4 semaines suivant la maladie, à condition que pendant cette période, l'enfant ne retombe pas malade. La norme est considérée comme une normalisation progressive de la taille du nœud (pas une disparition complète, mais une diminution à 1–1,5 cm), l'absence de croissance progressive. Si après une telle période, la taille ne revient pas à la normale, le diagnostic et l'identification de la cause sont nécessaires.

diagnostics

L'étape de base du diagnostic est l'examen du ganglion lymphatique. À l'aide de la palpation, déterminez sa taille, sa forme, sa cohésion avec les tissus environnants et les nœuds voisins, sa structure. Non seulement les glandes inguinales sont ressenties, mais aussi celles voisines – poplitées, coude, axillaire pour exclure une lymphadénopathie généralisée.

Ensuite, le patient subit plusieurs examens:

  • test sanguin – le niveau d'ESR, les globules blancs confirment ou éliminent la présence d'une inflammation virale ou bactérienne, le niveau d'éosinophiles révèle des réactions allergiques;
  • test sanguin biochimique pour la protéine C-réactive – indique une possible lymphogranulomatose ou métastase tumorale;
  • Test VIH;
  • Échographie – donne une idée de l'échogénicité des nœuds, leur structure, détermine avec précision la taille.
Nanovein  Collants pour varices (3)

Une échographie dans l'aine est effectuée pour comprendre l'échogénicité des ganglions lymphatiques et leur taille.

Utilisez également une étude ciblée du tissu ganglionnaire:

  1. Ponction. Pas la méthode la plus informative, utilisée pour faire un diagnostic préliminaire. Il utilise la méthode d'aspiration – après ponction de la peau et de la capsule du nœud avec une longue aiguille, la seringue resserre une petite quantité de ponction. Ensuite, le matériel biologique est envoyé pour examen histologique afin de détecter les cellules cancéreuses. En outre, la ponction est utilisée pour détecter la mononucléose, la sarcoïdose, la tuberculose et les modifications dégénératives des glandes.
  2. La biopsie est la méthode la plus informative. Elle est réalisée de manière ouverte, les tissus mous sont coupés, le ganglion lymphatique le plus grand et le plus ancien est complètement coupé et envoyé pour examen, ce qui révèle une cause maligne, infectieuse, bactérienne et autre de l'élargissement du ganglion.

Biopsie – une méthode informative pour analyser les ganglions lymphatiques

Les méthodes supplémentaires pour examiner les nœuds dans la région pelvienne sont les rayons X pour détecter les calcifications, l'examen microscopique, la culture de ponctuation sur les milieux nutritifs, l'analyse générale de l'urine en cas de suspicion de maladies du système génito-urinaire.

Traitement des ganglions lymphatiques inguinaux

La méthode de traitement est sélectionnée en fonction de la raison de l'augmentation des ganglions lymphatiques. Avec lymphadénite – agents antibactériens, médicaments pour augmenter l'immunité, onguents absorbables. Avec la lymphadénopathie, le traitement vise à éliminer la cause de l'élargissement réactif du nœud.

Médicaments

Avec la lymphadénite, des médicaments qui suppriment l'inflammation, soulagent la douleur et des médicaments antipyrétiques sont utilisés:

  1. Antibiotiques de type pénicilline (plus souvent en injections qu'en comprimés) – Bicilline, Oxazciline, Phénoxyméthylpénicilline, Ticarcilline / clavulanate. Ils ont un large éventail d'effets sur les micro-organismes Gram positifs et Gram négatifs, les spirochètes, les strepto- et pneumocoques, les anaérobies. Pour l'homme, faible toxicité. Les femmes enceintes peuvent être prescrites Emsef, Ceftriaxone (à partir du 2ème trimestre).
  2. Remèdes locaux – Levomekol, pommade Vishnevsky, pommade ichthyol. Utilisé pour habiller la zone affectée de la peau.
  3. Médicaments symptomatiques – analgésiques, antipyrétiques, antispasmodiques: No-Shpa, Ibuprofen, Nurofen, Spazmalgon.

La bicilline a un large éventail d'effets sur les anaérobies

Méthodes physiothérapeutiques:

  • électrophorèse avec des antibiotiques;
  • chaleur sèche.

En présence d'une inflammation purulente, de telles actions entraîneront la rupture de la capsule et l'écoulement de pus dans les tissus adjacents.

L'intervention chirurgicale

Les ganglions lymphatiques sur les grenouilles sont enlevés chirurgicalement dans de tels cas:

  • pour éliminer le processus purulent avec lymphangite, adénophlegmon;
  • limiter le processus de métastases dans la détection des métastases dans les tissus du nœud;
  • les ganglions lymphatiques régionaux sont retirés après une chirurgie radicale pour les tumeurs cancéreuses afin de réduire le risque de métastases.

Lymphadénectomie diagnostique – ponction et biopsie excisionnelle.

Conséquences et complications possibles

Terrible complication de la lymphadénite – phlegmon. Le déversement de pus entraîne une inflammation aiguë des espaces cellulaires du tissu adipeux. Le phlegmon purulent provoque la nécrosation des tissus, des ulcères, la formation de cavités, peut aller au tissu osseux. En l'absence de thérapie, elle provoque la mort.

Phlegnome – une forme de complication de la lymphadénite

Le risque augmente également:

  • septicémie;
  • l'ostéomyélite;
  • encéphalite;
  • chaque abcès;
  • thrombophlébite;
  • membres d'éléphants.

L'élargissement progressif à long terme du ganglion lymphatique dans de rares cas est un signe de maladies du sang – lymphome hodgkinien ou formes non hodgkiniennes. Dans les premiers stades, la douleur est souvent absente, seulement avec la progression de la maladie des conglomérats massifs jusqu'à 5 cm de diamètre se forment, la mobilité du nœud disparaît.

Prévention

À des fins préventives, il est recommandé:

  1. Surveillez l'état de la peau. Toutes rayures, microfissures, abrasions, humidité entre les doigts avec des lésions cutanées fongiques peuvent provoquer la propagation de l'infection avec l'écoulement de la lymphe et du sang dans le corps.
  2. Traitez les plaies ouvertes. Utilisez des antiseptiques pour les coupures et les abrasions.
  3. Traitement des maladies inflammatoires – amygdalite, rhinite, sinusite.
  4. Arrêt des foyers d'infection – ébullition après ouverture, carie.
  5. Identification des maladies pouvant provoquer une lymphadénite – MST, tuberculose.

La carie est au cœur de l'infection, par conséquent, elle peut entraîner une inflammation des ganglions lymphatiques dans n'importe quelle zone du corps

Si une balle se trouve sous la peau, les médecins déconseillent de la toucher avec les doigts, de la masser, de la presser. Cela conduira à une augmentation encore plus importante, et en cas de suppuration, à la rupture de la capsule et à la propagation du pus dans les tissus mous. Faites attention!

Lagranmasade France