Dilatation de la veine utérine

Selon les statistiques, une femme sur trois est confrontée à un problème comme les varices.

Les varices sont une vasodilatation pathologique, accompagnée d'une altération de la circulation sanguine dans la zone touchée et d'une insuffisance valvulaire des veines. L'une des sous-espèces de cette maladie est les varices utérines.

Les varices utérines sont une maladie qui n'est pas facile à diagnostiquer, car elle ne présente pas de symptômes caractéristiques. Souvent combiné avec des varices du col de l'utérus et des grandes lèvres. Les patients se rendent souvent chez le médecin, soupçonnant d'autres pathologies gynécologiques.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Image clinique

Les symptômes sont détectés chez les femmes en âge de procréer, mais il existe des cas de maladie chez les adolescents. Les plaintes les plus courantes sont:

  1. Douleur de nature diverse dans le bas-ventre;
  2. Irrégularités menstruelles;
  3. Gêne et / ou douleur pendant ou après les rapports sexuels;
  4. Sensations désagréables dans la région inguinale après ou pendant le sport;
  5. Douleur pendant la miction avec absence de pathologies des reins;
  6. Parfois, il y a une sensibilité accrue des parois vaginales.

Il est important de se rappeler qu'au premier stade, la maladie est asymptomatique, la douleur apparaît au deuxième stade et aux stades suivants. Bien que les varices de l'utérus ne soient pas mortelles, le fonctionnement du système reproducteur peut être affecté, conduisant à l'infertilité.

Les causes de la maladie. Groupes à risques

Causes des varices dans l'utérus:

  • grossesse (augmentation du flux sanguin utérin, étirement des veines ayant une paroi musculaire plus faible, altération de la fonction de leurs valves);
  • activité physique avec des poids (augmentation du flux sanguin vers les organes pelviens);
  • constipation fréquente (le flux sanguin dans les organes pelviens augmente également en raison de l'augmentation de la pression intra-abdominale);
  • utilisation à long terme de médicaments hormonaux (sous l'influence des œstrogènes, les parois des vaisseaux perdent leur élasticité);
  • l'hypodynamie;
  • modifications congénitales de l'anatomie de l'utérus (par exemple, flexion);
  • incapacité à ressentir l'orgasme;
  • perturbations hormonales.

Les femmes qui ont des antécédents de maladies inflammatoires à long terme des organes pelviens sont également à risque. Les femmes qui ont vécu une naissance difficile et qui ont interrompu à plusieurs reprises une grossesse.

diagnostics

La maladie est diagnostiquée par échographie de l'utérus, qui est réalisée par voie intravaginale.

  • Dopplerographie;
  • Tomodensitométrie des organes pelviens;
  • Ovaricographie (réalisée en utilisant des contrastes).

Au cours du diagnostic, les spécialistes doivent effectuer un diagnostic différentiel avec d'autres pathologies gynécologiques: prolapsus / prolapsus de l'utérus ou des trompes vaginales, endométriose, processus inflammatoires de l'intestin et autres.

Caractéristiques de la pathologie pendant la grossesse

Pendant la grossesse, le volume de sang entrant dans l'utérus augmente, ce qui, en combinaison avec le reste de la charge sur le corps, peut entraîner des varices utérines. Ces cas sont peu fréquents et principalement chez les femmes qui tombent enceintes après 35 ans.

Malheureusement, avec l'apparition de varices dans l'utérus pendant la grossesse, la maladie est pratiquement incurable.

Parfois, dans des cas particulièrement graves, la patiente subit une césarienne, car l'accouchement avec des varices de l'utérus peut entraîner de graves complications avec un degré de probabilité élevé:

  1. Thrombophlébite;
  2. Fonction altérée du placenta;
  3. Saignement interne;
  4. Thrombose du plexus veineux utérin, des veines ovariennes, etc.

Comment traiter les varices utérines?

Que la patiente soit enceinte ou non, la prise de mesures thérapeutiques est effectuée par un gynécologue en collaboration avec un phlébologue (médecin traitant des maladies vasculaires). En cas de grossesse, la question de la méthode d'accouchement est également résolue après consultation du phlébologue: à l'aide d'un diagnostic échographique, le spécialiste révèle le degré de lésion vasculaire.

En l'absence de grossesse et au stade initial de la maladie, les médecins prescrivent un traitement conservateur, qui comprend:

  • Normalisation du sommeil et du repos;
  • Refus d'activité physique;
  • Une alimentation riche en légumes et fruits;
  • L'inclusion dans le régime des huiles végétales (olive, lin), riches en vitamine E et empêchant la formation de caillots sanguins;
  • Refus de mauvaises habitudes;
  • Exercices de Kegel (pour garder les muscles du vagin et de l'utérus en bonne forme);
  • Mesures physiothérapeutiques.

Parmi les médicaments, en règle générale, les médicaments venotoniques sont prescrits:

  • Troxérutine (capsules);
  • Anavenol;
  • Detraleks et al.

Ils sont souvent pris en hémorragie (en l'absence de contre-indications du système cardiaque):

Les médicaments ne sont pas prescrits aux femmes dans la situation, car il existe un certain risque pour le fœtus, donc les patientes enceintes se voient prescrire une physiothérapie, une douche de contraste, des multivitamines et des sous-vêtements de compression qui normalisent le flux sanguin.

Si une femme accouchera de manière naturelle ou avec l'aide d'une césarienne, la patiente décide après avoir consulté son médecin.

L'intervention chirurgicale

Dans le cas où une pathologie est détectée à un stade avancé de la maladie et qu'un traitement conservateur n'a pas donné de résultats, les médecins peuvent recourir à une méthode de traitement opératoire. La méthode de correction chirurgicale est choisie par le médecin et le patient.

Puisqu'il existe de nombreuses méthodes d'intervention chirurgicale, un spécialiste peut choisir la moins traumatisante et la plus efficace d'entre elles.

Types d'opérations pour les varices utérines:

  • Phlébectomie (ablation de petits vaisseaux variqueux par incisions);
  • Sclérothérapie (un médicament spécial est injecté dans la veine endommagée, le vaisseau se colle et finit par disparaître en raison de l'arrêt de la circulation sanguine à travers elle);
  • Coagulation au laser (normalisation du flux sanguin)
  • Coagulation radiofréquence;
  • En présence de complications graves, ils recourent à l'ablation de l'utérus sans ovaires, et parfois avec eux. Après une telle intervention chirurgicale, un traitement hormonal substitutif est prescrit au patient, ce qui évite une ménopause précoce.

Prévention

Comme contre toute autre maladie, il existe une prévention contre les varices utérines.

Son point principal est un examen médical périodique. On observe en particulier l'observation de patientes à risque ou prévoyant une grossesse dans un avenir proche.

  • Exercez modérément, ne surchargez pas;
  • Refuser les mauvaises habitudes;
  • Suivez un régime;
  • Évitez le stress
  • Prenez des médicaments veinotoniques et anticoagulants (sur recommandation d'un médecin);
  • Surveillez votre propre santé;
  • Avoir une vie sexuelle régulière.
Nanovein  Chirurgie des varices pour et contre

Prévision

Le pronostic d'une maladie telle que les varices utérines, dans la plupart des cas, est favorable. Cependant, il ne sera pas possible de le guérir complètement.Par conséquent, une femme doit suivre des mesures préventives, être observée par un médecin et ne pas se soigner elle-même.

J'ai beaucoup entendu parler des varices dans l'utérus, car ma sœur a révélé une telle pathologie. Cette maladie est reconnue comme mal diagnostiquée, car elle ne présente aucun symptôme prononcé. Maintenant, je sais presque tout sur la maladie, alors je m'empresse de partager avec vous.

Qu'est-ce que les varices utérines

Tout d'abord, définissons le terme ce qu'il est: les varices de l'utérus. Le problème se développe généralement dans l'une des zones de l'organe, bien qu'il existe des situations et des lésions multiples. Avec une condition négligée, la maladie couvre tous les organes du bassin féminin.

Lorsque les veines se développent dans les jambes, un dysfonctionnement interne se développe. Provoque sa surcharge. Dans cette situation, les vaisseaux sur les parois ou le col sont affectés. Souvent, le problème affecte les trompes de Fallope. Les femmes souffrent de cette maladie au cours de la période de 25 à 45 ans. La maladie peut se développer d'abord dans l'utérus, puis se propager à l'ensemble du périnée.

Les vaisseaux se dilatent de différentes manières. Ils peuvent s'allonger, leurs parois deviennent plus minces, des nœuds se forment. La maladie est de nature totale ou isolée. Dans la deuxième situation, seules les veines ovariennes, arquées ou paramétriques sont affectées. Dans le cas d'une maladie arquée, les paramètres utérins se développent généralement simultanément.

Symptômes des varices

La probabilité de varices n'est déterminée que par deux symptômes caractéristiques:

  • développement de douleurs chroniques sous le péritoine, aggravées par les rapports sexuels, l'effort physique, avant les menstruations et pendant la grossesse;
  • augmentation des pertes vaginales.

Varices vulvaires

Avec les varices vulvaires ordinaires, l'expansion des veines est visible visuellement. Des plaintes d'inconfort, de fortes douleurs éclatantes ressenties dans les organes génitaux apparaissent. L'inspection révèle le gonflement des lèvres. Parfois, des saignements spontanés sont ajoutés, ils sont généralement provoqués par un accouchement ou des rapports sexuels.

Syndrome de pléthore veineuse

Avec cette variante des varices, le tableau clinique est très polymorphe, donc le problème est souvent pris comme une pathologie inflammatoire. Un signe constant du problème est la douleur sous le péritoine, le changement d'intensité, les lieux d'irradiation, le caractère. Habituellement, ils font mal, donnés dans le périnée ou le bas du dos.

Varices dans l'utérus pendant la grossesse

Lorsqu'un problème est identifié avant la conception, ses symptômes s'intensifient pendant la grossesse. Cela est dû à des changements hormonaux. Si une femme est constamment surveillée par un gynécologue, la perturbation du flux sanguin n'est pas dangereuse pour elle. Très rarement, les varices deviennent la raison de la nomination d'une césarienne, dans des situations très isolées, elles provoquent une insuffisance placentaire.

Traitement des varices du petit bassin

Avec la détection rapide de la pathologie, une thérapie complexe est prescrite. Il est basé sur un traitement en plusieurs étapes. Dans les situations avancées, une opération est requise.

Traitement de base

Le traitement principal est divisé en plusieurs phases:

  • l'activité physique tout en réduisant le stress;
  • interdiction de l'alcool et de la nicotine;
  • ajustement alimentaire;
  • douche;
  • sous-vêtements de compression confortables;
  • sommeil de qualité.

médicament

La thérapie implique la nomination de médicaments. Comprimés efficaces: Troxerutin, Detralex ou Anavenol. Avec le rétrécissement des parois des vaisseaux utérins, des caillots sanguins sont probables. Les anticoagulants sont prescrits pour les prévenir, bien qu'ils aient des contre-indications. Ces médicaments sont interdits en présence de saignements.

Traitement chirurgical des varices

Le traitement chirurgical comprend les actions suivantes:

  • résection vasculaire;
  • excision de l'utérus.

Des techniques intermédiaires ont été développées pour éviter l'ablation des organes cardinaux.

Méthodes non invasives

S'il est impossible d'arrêter la douleur, des méthodes d'intervention mini-invasive sont recommandées. Embolisation ou sclérooblitération souvent prescrite des veines ovariennes. Au moment de l'opération, un sclérosant est lancé dans le vaisseau ou une spirale d'embolisation est introduite.

Une alternative est l'excision des veines ovariennes. Lorsque la rétroflexion utérine crée un problème, une chirurgie plastique de l'appareil ligamentaire utérin est effectuée.

Méthodes invasives

Dans les situations de varices vulvaires, une phlébectomie dans la zone périnéale est recommandée. Elle est souvent complétée par une excision des lèvres. Avec une combinaison de problèmes de varices des jambes, une crossectomie est indiquée.

Remèdes populaires

Le traitement alternatif est une technique auxiliaire. Il est recommandé en même temps que la pharmacothérapie. Les recettes aident à nettoyer les vaisseaux sanguins:

  1. Teinture de châtaigne. Pour la cuisson, prenez 5 cuillères à soupe. l châtaignes, versez-les avec de l'alcool. Faire tremper le fluide pendant une semaine dans l'obscurité. Puis filtrer et boire avant chaque repas 30 gouttes du médicament résultant.
  2. Décoction à base de plantes. Prenez les noix, les pommiers et les feuilles de bouleau 20 g chacun, l'absinthe et le chardon 30 g chacun, versez les trois verres d'eau bouillante. Gardez un tiers de l'heure en feu, puis insistez 4 heures. Buvez un tiers d'un verre avant tous les repas.

Recevoir de la venotonique

Ils commencent à traiter les varices utérines avec des veinotoniques. Ils sont nommés par un phlébologue, après avoir effectué un examen complet. Il est recommandé de boire les comprimés Detralex ou Phlebodia pendant 2-3 mois. Pendant cette période, la douleur disparaît généralement. Un tel traitement est efficace pour effectuer des exercices de bien-être.

Exercices

Recommandé pour les varices utérines Exercices de Kegel. Une telle gymnastique vise la tension musculaire du bassin. Il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois une compression alternée des muscles avec leur relaxation. À la maison, ces exercices aideront également à:

  • en position haute, levez les jambes, essayez d'imiter une balade à vélo;
  • en position couchée, levez les jambes haut, redressez-les, puis traversez.

régime

Il est extrêmement important d'établir une nutrition. Les experts recommandent d'oublier le thé fort avec du café, limitent fortement l'utilisation du sel avec du sucre. Il est très utile de remplir le régime avec des fruits frais, des huiles végétales, la plupart des légumes. Un tel régime rétablira le flux sanguin, améliorera le tonus vasculaire, empêchera la congestion des fluides, éliminant ainsi la charge veineuse. Pendant la grossesse, l'apport hydrique doit être limité, car le fond hormonal contribue à la stase sanguine.

raisons

Les causes suivantes provoquent une pathologie:

  • hérédité;
  • insuffisance hormonale;
  • avortements;
  • manque de traitement pour l'inflammation;
  • insuffisance menstruelle;
  • pathologie des valves vasculaires;
  • pathologie du système hématopoïétique;
  • flexion de l'utérus.

Facteurs provocants

Outre les principales raisons, il existe des facteurs provoquant la probabilité d'une telle maladie:

Les varices de l'utérus font partie des maladies gynécologiques avec des symptômes non spécifiques. Les difficultés à poser un diagnostic précis peuvent entraîner un retard de traitement et une aggravation de l'état pathologique jusqu'aux troubles hormonaux et à l'infertilité.

Causes des varices des veines utérines

Les varices de l'utérus sont une maladie caractérisée par une pléthore excessive de vaisseaux sanguins, leur allongement, l'amincissement des parois veineuses et la formation de nœuds, à la suite desquels l'apport sanguin normal à l'organe est perturbé. La pathologie la plus caractéristique concerne les femmes en âge de procréer, moins fréquente chez les adolescentes.

Nanovein  Les causes d'un accident vasculaire cérébral à un jeune âge

Les causes possibles des varices comprennent:

  • prédisposition héréditaire due à une dysplasie (sous-développement) du tissu conjonctif;
  • tendance à la thrombose;
  • insuffisance congénitale des valves ovariennes;
  • maladies aiguës ou chroniques des organes pelviens;
  • anomalies de l'utérus;
  • déséquilibre hormonal;
  • chirurgie antérieure sur l'utérus (y compris l'avortement);
  • histoire de naissance compliquée;
  • troubles du cycle dus à la stagnation du sang dans les veines;
  • constipation fréquente.

L'utilisation à long terme de contraceptifs oraux, ce qui augmente le risque de thrombose et peut également provoquer des varices utérines.

La grossesse peut également déclencher le développement de la maladie. L'hormone progestérone produite pour préserver le fœtus réduit le tonus vasculaire, augmentant ainsi les veines et perturbant l'écoulement du sang de l'utérus. Le fœtus crée une obstruction mécanique supplémentaire à la circulation sanguine: son poids n'est pas réparti uniformément, de sorte qu'aux derniers stades de la grossesse, il peut comprimer les veines utérines.

Cette condition est causée par des causes naturelles et n'est pas toujours une pathologie, cependant, s'il existe d'autres conditions préalables au développement de la maladie, porter un enfant peut aggraver la condition et provoquer un accouchement difficile.

Les facteurs de risque de développer la maladie comprennent:

  • le surpoids;
  • porter des sous-vêtements serrés;
  • dysfonction sexuelle;
  • antécédents de grossesses multiples et d'accouchements;
  • manque d'exercice (manque ou manque d'activité motrice);
  • travail debout ou assis.

Souvent, les varices de l'utérus sont associées à une expansion des veines des membres inférieurs. Une diminution du tonus des veines utérines peut provoquer des varices du col de l'utérus, des ovaires, du vagin, des grandes et petites lèvres.

Symptômes et diagnostic de la maladie

Les signes de varices utérines comprennent des phénomènes tels que:

  • douleurs de traction fréquentes et intenses dans l'utérus et les ovaires, qui peuvent donner au sacrum et au bas du dos;
  • douleur lors de la miction en l'absence de pathologies rénales;
  • hypersensibilité des parois du vagin;
  • inconfort et douleur accrus pendant les rapports sexuels, menstruation, effort physique, séjour prolongé en position debout ou assise;
  • irrégularités menstruelles sévères (durée totale jusqu'à 50 jours, avec une longue période de menstruation et un écoulement peu abondant pendant celle-ci);
  • repérer en dehors des menstruations est possible;
  • syndrome prémenstruel intense;
  • sensation d'éclatement dans le périnée (s'il y a également une expansion des vaisseaux du vagin et des lèvres).

L'image des varices utérines est caractérisée par une cyanose et un gonflement des muqueuses du vagin et du col de l'utérus, qui sont clairement visibles à l'examen initial. Une maladie avancée se manifeste par des nodules convexes formés sur des veines pathologiquement dilatées.

La symptomatologie de cette maladie est similaire aux signes d'autres pathologies gynécologiques.Par conséquent, lors du diagnostic, non seulement les plaintes du patient et les données de l'examen initial, mais également les résultats des études supplémentaires sont pris en compte.

L'échographie intravaginale est la principale méthode de diagnostic des varices suspectées des veines utérines. Si le diagnostic est confirmé, le patient est référé à un phlébologue qui effectue une radiographie de contraste des veines utérines (phlébographie intra-utérine). L'avantage de la méthode est son contenu informatif: la phlébographie vous permet de déterminer avec précision le stade de développement de la maladie et d'obtenir une image complète de l'état des veines du patient pelvien. Il existe des contre-indications à la radiographie: il est strictement interdit de déterminer les varices utérines pendant la grossesse et l'intolérance à l'iode chez une patiente en utilisant la méthode du contraste.

Si nécessaire, des méthodes de laparoscopie (incisions chirurgicales ne dépassant pas 1,5 cm de long) et de tomodensitométrie peuvent être utilisées pour clarifier le diagnostic principal ou établir des diagnostics concomitants.

Traitement de la pathologie

Le traitement des varices utérines comprend un ensemble d'actions visant à éliminer les facteurs d'un risque accru de développer la maladie, à augmenter le tonus vasculaire, à prévenir la thrombose, à normaliser la circulation sanguine dans la région pelvienne et à ajuster le régime alimentaire.

Un traitement conservateur pour les varices des vaisseaux utérins comprend:

  • Médicaments venotoniques à base de diosmine, d'hespéridine, de dihydroergotamine, d'extrait de marronnier d'Inde et de pépins de raisin. Les noms commerciaux des médicaments sont Venarus, Angistax, Detralex, Flebodia, Eskuzan.
  • Agents antiplaquettaires oraux (y compris les dérivés de la vitamine P). En cas de saignement, des hémostatiques sont pris, avec un syndrome douloureux sévère – des anti-inflammatoires non stéroïdiens (indométhacine, diclofénac, etc.).
  • Un ensemble spécial d'exercices conçus pour améliorer la circulation sanguine dans la région pelvienne (par exemple, les exercices de Kegel).

  • En portant des sous-vêtements de compression, reposez-vous en position «jambes au-dessus du corps».
  • Les procédures de l'eau avec une température contrastée de l'eau qui augmentent le tonus des veines.
  • Refus d'alcool et de tabac.
  • Correction de l'alimentation (introduction de produits qui réduisent la viscosité du sang, ainsi que de complexes ou sources d'iode).
  • Conformité à la norme de l'eau (1,5-2 litres de liquide par jour).
  • Procédures de physiothérapie.
  • Réception de complexes vitaminiques (E, C, P, B1).
  • Exclusion d'une activité physique intense.

Pour un traitement réussi, il est également nécessaire d'exclure l'influence des facteurs de risque.

Les méthodes chirurgicales de traitement des veines – phlébectomie, coagulation laser et radiofréquence, sclérothérapie et résection utérine – sont utilisées aux derniers stades de la maladie, à condition que la thérapie conservatrice soit inefficace.

Par rapport au cas clinique standard, de nombreuses difficultés surgissent quant à la façon de traiter les varices utérines chez une femme enceinte. En raison d'un certain risque d'effet négatif des médicaments oraux sur le fœtus, le traitement conservateur des varices dans l'utérus pendant la grossesse comprend un régime alimentaire, la prise de complexes multivitamines et de veinotoniques végétales, la physiothérapie, les procédures hydriques contrastées et le port de sous-vêtements de compression.

Quel est le danger de dilatation utérine?

Il est presque impossible de guérir complètement la maladie, à condition qu'elle ne soit pas causée par la compression mécanique et la prédominance temporaire de l'hormone progestérone. Le traitement conservateur vise à inhiber le processus pathologique et à prévenir les effets dangereux de la maladie sur le corps du patient.

Quel est le danger des varices en l'absence de traitement (complications de la maladie):

  • thrombophlébite des veines du col de l'utérus;
  • processus inflammatoires dans le système reproducteur;
  • thrombose veineuse des ovaires;
  • infertilité
  • rupture d'une veine et saignement étendu;
  • insuffisance placentaire.

En cas de risque élevé de saignement chez une patiente enceinte présentant des varices des veines utérines, les gynécologues recommandent une césarienne.

Malgré les conséquences dangereuses de la maladie, avec un diagnostic rapide et une approche responsable du traitement, la chirurgie et la formation de caillots sanguins dans les veines du petit bassin peuvent être évitées. Pour renforcer l'effet de la thérapie traditionnelle, avec l'accord du médecin, des méthodes alternatives de traitement sont utilisées (décoctions à base de plantes, compresses, teintures).

Lagranmasade France