Crampes dans les jambes, traitement à domicile

Le terme "crampes dans les jambes" chez les gens du commun signifie une force et une durée excessives et incontrôlées par la volonté de la contraction des muscles individuels, qui se produit sans raison apparente, et principalement la nuit.

Le plus souvent, les crampes se produisent dans les muscles des membres inférieurs (crampes des muscles du mollet), moins souvent dans les muscles du dos ou de l'avant de la cuisse. Les muscles de la poitrine et de l'abdomen, des membres supérieurs et du cou sont beaucoup moins impliqués dans le processus d'apparition de contractions de ce type. En règle générale, les convulsions sont assez douloureuses, désagréables et privent une personne de la capacité de se déplacer de façon autonome ou d'accomplir des actes moteurs coordonnés complexes.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Diagnostic différentiel

Important! Les contractions convulsives du type décrit sont tétaniques, c'est-à-dire fortes et longues, sans périodes de relaxation.

Pour cette raison, les crampes dans les jambes la nuit doivent être distinguées de celles d'apparence similaire, mais de nature différente de l'origine des processus, qui comprennent:

  • Paroxysmes épileptiques – ils ont une grande variété de manifestations, mais avec eux dans la grande majorité des cas, les groupes musculaires de tout le corps sont impliqués dans le processus convulsif, des troubles de la conscience sont notés et la période de crises elle-même tombe dans la mémoire d'un grand.
  • Contractions musculaires choréoathétoïdes – le plus souvent, ils sont une manifestation de diverses lésions du système nerveux central, en règle générale, sont observées chez le patient en permanence. Augmente considérablement leur gravité avec un changement de l'état physique ou mental du patient. Surtout, ils ressemblent à une combinaison de grimaces constantes avec des mouvements de vers de la main, moins souvent – les jambes.
  • Tiki – manifestations de pathologie psychiatrique, exprimées sous forme de contractions stéréotypées des muscles faciaux, parfois – par l'utilisation involontaire de sons ou de mots. D'autres groupes musculaires sont rarement impliqués dans le processus de contraction. Il y a une augmentation de la gravité des tiques pendant l'excitation et une diminution du repos ou du sommeil.
  • Фастикуляции – sont des contractions rythmiques rapides de faisceaux musculaires individuels de muscles situés superficiellement. Rarement, beaucoup d'inconfort, et encore plus, n'apportent pas de douleur. Le plus souvent, ils reflètent la surexcitation des motoneurones individuels.
  • Contractures – moins que d'autres, elles s'apparentent à des convulsions et sont une fixation persistante du membre dans une position non naturelle dans les maladies du système musculo-squelettique ou du système nerveux central.

Faites attention! Les crampes nocturnes dans les jambes sont l'une des manifestations d'un éventail assez large de maladies, de déviations, de changements fonctionnels et de réponses dans le corps.

Causes des crampes nocturnes aux jambes

La cause du syndrome convulsif et des crampes nocturnes aux jambes que nous envisageons peut être:

  • déshydratation du corps;
  • changements dans l'équilibre ionique;
  • l'hypodynamie;
  • effort physique excessif;
  • surmenage musculaire;
  • pied bot;
  • varices;
  • conditions de carence en vitamines;
  • maladies endocriniennes;
  • traumatisme latent;
  • processus inflammatoires locaux.

En règle générale, la principale raison des crampes dans les jambes réside dans le manque de micro et macro éléments tels que le calcium, le magnésium et le potassium, qui sont impliqués dans le transport des influx nerveux du système nerveux central directement vers le tissu musculaire lui-même. La situation dans ce cas est exacerbée par un manque de vitamines D et B.

Les mécanismes de l'apparition des crampes aux orteils

Toutes les causes ci-dessus provoquent certains changements à la fois dans le corps lui-même et dans certaines parties de celui-ci, qui contribuent à la survenue spontanée de crises.

Ainsi, à la suite d'une charge excessive et d'un surmenage musculaire, une diminution des composés importants sur le plan énergétique, principalement l'ATP, se produit. Dans le même temps, certains métabolites s'accumulent dans les tissus, principalement l'acide lactique. En conséquence, le processus de relaxation des fibres musculaires est perturbé, ce qui, dans le contexte d'un faible seuil d'excitabilité, entraîne des crampes spontanées dans les jambes la nuit.

Un autre mécanisme pour le développement de crampes dans les jambes nocturnes est une violation de la régulation nerveuse des muscles, qui peut survenir à la suite d'un surmenage général, de la prise de certains médicaments, de troubles endocriniens. Le résultat de ces conditions est une diminution du seuil d'excitabilité musculaire et leur réduction en présence d'impulsions nerveuses même faibles.

Nanovein  Les causes de l'arthrose du genou

En présence de varices, de thrombophlébite, de maladies du système cardiovasculaire, de divers processus inflammatoires et de traumatismes fréquents, un changement dans le métabolisme du tissu musculaire se produit dans des conditions de manque d'oxygène et de nutriments. Cela contribue à l'apparition de spasmes spontanés des muscles du mollet.

Quand les crampes se produisent-elles?

Dans la grande majorité des cas, des crampes aux orteils, ainsi que des crampes dans les muscles des membres inférieurs, apparaissent chez une personne la nuit.

La raison de ce phénomène réside dans le fait que pendant cette période de la journée tous les processus dans le corps sont ralentis, le corps se repose après une journée bien remplie. Les organes qui continuent d'être alimentés en sang au même niveau ne reposent pas au cœur, aux poumons, au diaphragme et au cerveau. Tout le reste, et surtout les muscles, sont détendus.

Si, pour un certain nombre de raisons, l'apport sanguin local a été initialement réduit ou s'il y avait des troubles métaboliques, alors dans des conditions d'hypoxie encore plus grande (manque d'oxygène dans les tissus), des crampes spontanées peuvent facilement se produire la nuit.

De plus, dans un rêve, l'activité cérébrale est améliorée, ce qui se manifeste par une phase rapide de sommeil avec une activité motrice. Dans des conditions défavorables, même une légère excitation et une activité des cellules nerveuses entraînent une contraction musculaire et des spasmes.

Prémices de saisies

En général, les crampes nocturnes aux extrémités des personnes en bonne santé apparaissent assez souvent spontanément et sans raison apparente. Ce type de saisie ne nécessite pas de mesures spéciales, à l'exception de l'allègement de la saisie au moment de sa présence. De plus, un nombre important de cas nécessitant une assistance à une personne ne sont pas apparus à l'improviste – ils ont été précédés d'un certain contexte défavorable.

Ces précurseurs comprennent:

  • Changements forcés dans l'activité physique. Pour les personnes habituées à un mode de vie sédentaire ou sédentaire, une activité physique excessive devient un facteur provoquant. Pour les personnes actives et mobiles – inaction prolongée et manque de mouvement.
  • Stress psycho-émotionnel excessif. Dans certaines natures sensibles, un stress, une excitation ou une anxiété sévères (positifs et négatifs) peuvent déclencher des crampes nocturnes.
  • Détérioration de l'évolution des maladies existantesToutes les maladies, à partir d'une pathologie endocrinienne et se terminant par une thrombophlébite ou des varices, peuvent s'aggraver avec le temps. À de tels moments, tout le corps souffre et les endroits les plus faibles, dans ce cas, les muscles, souffrent particulièrement sévèrement, ce qui provoque une activité convulsive nocturne spontanée.
  • Hors saison, séjour prolongé dans des conditions climatiques défavorablesIls se manifestent principalement par la carence générale et relative en vitamines et minéraux essentiels, qui conduit directement et indirectement à l'apparition de convulsions.

Crampes dans les jambes pendant la grossesse

De nombreuses femmes, pendant la période de grossesse, se plaignent de l'apparition de contractions douloureuses et incontrôlées de certains muscles des jambes. Comme nous l'avons dit plus tôt, la principale cause des crises est un manque de magnésium, de potassium et de calcium. La lixiviation de ces éléments par la femme enceinte au cours du premier trimestre est due à une toxicose, accompagnée de troubles alimentaires et de vomissements. Les crampes dans les jambes au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse sont le plus souvent associées à une consommation accrue d'oligo-éléments vitaux par le fœtus en développement.

De plus, dans les stades ultérieurs, un utérus élargi devient une cause de crampes enceintes, qui compriment la veine cave inférieure, ce qui rend difficile l'évacuation du sang veineux des jambes. La position couchée est particulièrement pire.

Une mauvaise alimentation et une augmentation des besoins énergétiques du bébé à naître entraînent une diminution du taux de glucose dans le corps de la femme enceinte, ce qui peut également déclencher le développement de crampes dans les jambes. C'est pourquoi, pour prévenir le syndrome convulsif, la future mère doit observer attentivement le régime de la journée et s'assurer que son alimentation est complète et équilibrée.

Premiers soins pour les spasmes des muscles du mollet

Beaucoup de gens posent la question "Et si la crampe amène le pied?". Malgré l'inattendu, l'inconfort ou la douleur que vous ressentez lorsque vous avez une crampe, vous ne devez pas paniquer, car l'excitation et l'anxiété contribuent à une contraction accrue.

Pour les premiers soins des crampes des orteils et des muscles du mollet, il est nécessaire de se ressaisir le plus rapidement possible et d'effectuer les étapes suivantes:

  1. Placez lentement les deux pieds sur le sol. Si vous mentez, vous devez vous asseoir et vous asseoir pendant quelques secondes. Après cela, tenez-vous doucement sur les deux jambes avec tout le poids, de préférence avec un soutien.
  2. Massez la zone affectée. Cela fournira une ruée de sang vers la zone spasmodique du tissu musculaire et sa relaxation ultérieure
  3. Essayez d'étirer votre muscle contracté et tendu. Si vous avez un muscle du mollet, tenez-vous sur votre talon et essayez de relever votre orteil. Une autre option peut être de ramener la jambe avec un soutien sur tout le pied et une charge progressive avec le poids corporel. La troisième méthode d'étirement consiste à siroter les orteils avec la main.
Nanovein  Traitement au peroxyde d'hydrogène du champignon de l'ongle

Si la crampe affecte l'avant de la cuisse, prenez une position verticale, saisissez la cheville avec les jambes pliées au genou et tirez le pied vers les fesses. Avec un spasme des muscles du pied, asseyez-vous, redressez votre jambe, tirez vos pouces vers vous. Lorsque vous cramponnez les muscles de l'arrière de la cuisse, prenez une position verticale, faites un pas en avant et mettez le talon d'une jambe douloureuse, pliez la jambe saine dans le genou et appuyez-vous dessus avec vos mains. Reprenez votre bassin et étirez doucement le patient. Le mouvement devrait ressembler à une tentative d'enlever une chaussure d'un pied endolori.

  1. Pincez un muscle spasmodique ou piquez-le avec un objet non pointu comme les poignées, les fourches. Les couteaux et les aiguilles ne doivent pas être utilisés du tout, mais s'il n'y a pas d'alternative, essayez de les manipuler très soigneusement.
  2. Après avoir arrêté la crampe, effectuez des mouvements de caresse ou un léger massage musculaire. Cela lui permettra de se détendre autant que possible et d'éviter la survenue de convulsions à l'avenir. Certains ont également tendance à réchauffer leurs jambes en portant des leggings chauds ou des chaussettes hautes.

Quand devriez-vous demander de l'aide?

Chez une personne en bonne santé, dans la plupart des cas, de telles crampes nocturnes dans les jambes peuvent se produire spontanément et, en plus de les arrêter, rien ne doit généralement être fait.

Il est important de savoir! Si de telles conditions ont commencé à apparaître en vous à plusieurs reprises, c'est une raison sérieuse de consulter un médecin pour une consultation et un examen plus approfondi afin de découvrir la cause des crises. Dans le processus de recherche des causes de votre état, vous devrez consulter un large éventail de spécialistes, ainsi que subir une série d'examens de laboratoire et d'instruments.

Si des crampes nocturnes ont commencé à apparaître après le début du traitement prescrit par un médecin sur une maladie existante, il est possible que des crampes nocturnes dans les jambes soient associées à l'action d'un ou plusieurs des médicaments pris. Dans cette situation, il est nécessaire de contacter le médecin traitant le plus rapidement possible, pour expliquer la situation – la révision du traitement médicamenteux, ou une modification des dosages des médicaments prescrits, est possible

Prévention des crampes dans les jambes

Il existe un certain nombre de recommandations que vous pouvez prendre pour réduire le risque de convulsions la nuit. En général, les mesures préventives visent à renforcer et à améliorer globalement le corps et à améliorer l'état des muscles des membres.

La liste des mesures visant à prévenir le développement de crampes aux jambes comprend:

  • Normalisation du niveau d'activité physique. Les personnes ayant une activité physique réduite devraient éviter une fatigue excessive, mais n'oubliez pas qu'un certain niveau de stress musculaire est nécessaire, car il contribue à améliorer l'écoulement veineux, améliore la nutrition et l'apport d'oxygène des tissus musculaires. Les personnes ayant une activité physique accrue évitent les périodes de repos complet, cependant, procurent une relaxation périodique aux muscles.
  • Normalisation de l'équilibre hydrique de l'organisme. Il faut faire attention à la qualité et à la quantité des liquides bu, en privilégiant l'eau pure artésienne. La quantité de boisson doit se situer dans les limites normales concernant le poids, l'activité physique et la température ambiante. Cela est nécessaire afin d'éviter à la fois la déshydratation et l'apparition d'un œdème.
  • Carence en vitamines. L'apport de préparations vitaminées, ainsi que de micro-éléments, contribue à la normalisation des processus métaboliques dans les muscles et entraîne une diminution de la gravité des changements existants. De plus, c'est un excellent moyen d'éviter les crises pendant la grossesse.
  • Massage musculaire des jambes. Ce type d'effet mécanique direct améliore la circulation sanguine et l'écoulement lymphatique, et améliore le tonus des veines. Le massage du tissu musculaire lui-même permet à ses fibres de se contracter et de se détendre par réflexe, c'est-à-dire de cette manière, une sorte d'entraînement musculaire a lieu.
  • Prendre des sédatifs. Les remèdes naturels à base de plantes et d'autres médicaments aussi inoffensifs et doux que possible contribuent au soulagement du surmenage, de la fatigue, de l'irritabilité nerveuse accrue, du stress et d'autres facteurs qui affectent directement la possibilité de crampes dans les jambes.
  • Dormez dans une certaine position. De nombreux patients finissent par trouver la position optimale du corps au lit de sorte que les convulsions ne se produisent pas du tout ou que leur fréquence est considérablement réduite. Pour certains, il s'agit d'une position sur le ventre avec les jambes levées. D'autres peuvent mieux dormir allongés sur le dos avec une légère élévation des jambes.

En règle générale, ces mesures peuvent empêcher la survenue d'un syndrome convulsif. Cependant, même si après que ces crampes musculaires continuent de vous déranger, vous devriez consulter un médecin dès que possible pour subir un examen et découvrir les causes exactes de la maladie, ainsi que pour sélectionner le traitement approprié pour les crampes musculaires du mollet.

Vous pouvez obtenir des informations plus détaillées sur les crampes aux jambes en regardant cette revue vidéo:

Médecin thérapeute, Sovinskaya Elena Nikolaevna

35,242 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Lagranmasade France