Classification des varices

Des statistiques déprimantes sur l'incidence des varices ont montré la nécessité de systématiser la maladie en fonction des signes cliniques, des types et des stades. La classification des varices des membres inférieurs vous permet de combiner les patients en groupes avec un parcours clinique similaire pour développer un algorithme de traitement spécifique. Cette approche permet aux médecins d'interagir efficacement et de résumer la pratique globale du traitement.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Classification CEAP des maladies variqueuses – Classification

Au cours de la dernière décennie du siècle dernier, les phlébologues américains ont développé le système CEAP. Sa structure est une classification des varices par clinique, étiologie (origine), caractéristiques anatomiques et physiopathologie. Pendant l'examen, l'état du patient est évalué dans un système de points. En fonction du nombre de points, le degré d'atteinte à la santé et l'efficacité du traitement sont établis. Tous les types de varices relèvent de la classification.

Classification clinique

La classification clinique des varices divise la maladie en plusieurs étapes:

Étape Les manifestations cliniques
S0 le patient ne se plaint que d'une fatigue accrue des jambes;
les manifestations externes des varices sont absentes;
insuffisance veineuse non observée
S1 un réseau vasculaire apparaît avec un diamètre de 1 mm ou plus;
le patient se plaint d'une augmentation des crampes nocturnes dans les muscles de la jambe;
valves veineuses perturbées
S2 L'expansion de plus gros vaisseaux superficiels d'un diamètre supérieur à 3 mm rejoint les symptômes précédents
S3 Un œdème des jambes qui ne passe pas après une nuit de repos est ajouté, localisé à la cheville et au genou, passant parfois à la hanche
S4 la couleur et l'état de la peau d'une jambe douloureuse changent;
enflure à la cheville;
la dermatose congestive et l'eczéma commencent
S5 Le stade initial de la formation des ulcères variqueux
S6 Plaies non cicatrisantes sur les jambes (généralement dans la cheville), formées au site d'un ulcère trophique

L'échelle clinique est basée sur une évaluation objective de l'état du patient à différents stades. L'évolution asymptomatique de la maladie est indiquée par la lettre A (par exemple, C2, A). Avec des symptômes prononcés, le nom du stade est complété par l'indice S (C3, S). Si le traitement réussit, le stade de la maladie est revu.

Division étiologique

Selon le classificateur CAEP, la maladie se distingue par son origine:

  • primaire avec une cause inconnue (EP);
  • malformation congénitale (UE);
  • maladie secondaire (ES) résultant d'un traumatisme ou d'une thrombose.

Anatomique

La classification anatomique des varices reflète la localisation du processus pathologique et les types de vaisseaux veineux impliqués. Les lettres AS représentent la maladie veineuse superficielle:

  • filets capillaires et veines réticulaires;
  • inflammation des grandes et petites veines saphènes;
  • localisation des veines affectées – au-dessus ou en dessous du genou.

AD – dommages profonds de veine:

  • iliaque;
  • creux inférieur;
  • veines dans la région pelvienne;
  • grosse veine fémorale;
  • veine fémorale commune;
  • veines superficielles dans la zone fémorale;
  • veines poplitées;
  • veines appariées dans la jambe;
  • vaisseaux des pieds et muscles de la jambe.

AR – pathologie des veines communicantes (perforantes) reliant les vaisseaux superficiels et profonds:

  • vaisseaux communicatifs de la cuisse;
  • vaisseaux communicatifs du bas de la jambe.

Classification physiopathologique

Les types de varices sur les jambes dépendent du processus pathologique qui se développe dans les vaisseaux. La physiopathologie distingue:

Désignation de classification Changements pathologiques dans les veines
Pn Pas de pathologie valvulaire
Pr Perturbation de la fonction des valves à flux sanguin inverse (reflux)
Po Obstruction ou blocage du flux sanguin dans une veine (obstruction)
Pr, o Reflux combiné avec obstruction

Score du syndrome

Le CEAP prévoit un autre type de gradation des varices – par la présence ou l'absence de syndromes. Conformément à cela, l'état du patient est évalué en points:

Le nombre de points en fonction de la gravité du syndrome Points de 0 Score 1 Points 2
Syndrome
Douleur Non modéré, aucun analgésique requis douleur intense nécessitant des médicaments spéciaux
Gonflement Non небольшой fort
Claudication intermittente aucun rarement prononcé
Trouble pigmentaire aucun seulement à certains endroits grande surface avec une couleur de peau modifiée
Manifestations cutanées des varices (dermatite congestive) Non localisé grande défaite
Ulcération aucun taille jusqu'à 2 cm plus que 2 cm
Ulcères récurrents aucun jetable apparence systématique
Le nombre de lésions ulcéreuses Il n'y a pas unique multiple

Échelle d'évaluation des incapacités

La capacité de travail du patient est également évaluée en points:

  • le patient est capable de travailler, la maladie se poursuit sans symptômes – 0;
  • il y a quelques symptômes, mais l'invalidité n'est pas réduite – 1;
  • le patient peut travailler pendant 8 heures, mais uniquement avec des agents de soutien -2;
  • handicap même avec l'utilisation de mesures de soutien -3.

L'évaluation de l'état du patient en termes quantitatifs est réalisée en calculant l'échelle clinique, le segment anatomique avec changements pathologiques, la physiopathologie des varices et le degré d'incapacité.

Je dois dire que la classification internationale du CEAP est assez lourde et n'est pas toujours utilisée en pratique clinique, bien qu'elle soit présente dans le référentiel médical.

Le degré de développement de la maladie

La médecine domestique évalue les lésions variqueuses en utilisant la classification de V.S. Savelyeva. Elle décrit ce que sont les varices en termes de compensation de la maladie.

Compensation

Selon Savelyev, il s'agit d'une compensation A, lorsque les varices ne sont accompagnées d'aucune plainte du patient. À propos de la maladie ne dit que l'expansion visible des veines sur une ou les deux jambes. Le fonctionnement des valves veineuses n'est pas perturbé.

Sous-compensation

La compensation B se traduit par des manifestations externes sous forme de veines dilatées saillantes. Le patient se plaint de fatigue intense des jambes, de crampes nocturnes dans les muscles de la partie inférieure de la jambe, de picotements (paresthésie), d'un gonflement des jambes en soirée au niveau de la cheville et de la partie inférieure de la jambe, passant après une nuit de repos. Au stade de la sous-compensation, une défaillance de la valve veineuse commence à se manifester. Il y a un syndrome douloureux.

Décompensation

Les valves des veines profondes, communicatives et saphènes cessent de fonctionner, ce qui entraîne une perturbation prononcée de la circulation sanguine. Aux symptômes et signes énumérés est attachée une violation du tissu trophique. La peau devient brune, des démangeaisons, une sécheresse et une brillance malsaine apparaissent. L'eczéma et la dermatite congestive commencent. L'œdème dans la région du pied et de la cheville devient permanent à la suite d'une lymphostase.

Degré 4

Au stade 4, les changements trophiques affectent une zone plus grande, un degré extrême d'insuffisance veineuse s'installe. Il y a violation de la circulation générale. Au stade de la décompensation complète des varices chez la plupart des patients, un dysfonctionnement myocardique est observé.

Qu'est-ce que les varices

L'expansion variqueuse affecte non seulement les veines des membres inférieurs, bien qu'il s'agisse du type de maladie le plus courant. Autres types de varices:

  • varices des membres supérieurs;
  • varicocèle chez l'homme (varices du cordon spermatique);
  • les varices pelviennes et les varices de l'utérus sont caractéristiques des femmes enceintes;
  • expansion des veines de l'œsophage.

Tous les types de maladies sont divisés en plusieurs groupes par types et formes.

Primaire

Les varices primaires (de toute nature) sont une maladie indépendante. Il se développe dans un contexte de faiblesse congénitale de l'appareil valvulaire et des parois veineuses. Elle est provoquée par un travail acharné associé à une grande charge statique sur les jambes, des changements hormonaux dans le corps, le port de sous-vêtements serrés, une prédisposition héréditaire.

Secondaire

Dans ce cas, les varices sont une conséquence ou une complication d'une autre maladie ou blessure. La grossesse est l'un des principaux provocateurs des varices chez la femme.

Réticulaire – septique

Tous les types de varices ne comportent pas de complications graves. Une forme réticulaire ou réticulaire est le même réseau veineux qui est éliminé par les traitements à base de matériel pour les varices des membres inférieurs. Les varices réticulaires peuvent être basées sur une insuffisance veineuse, vous ne pouvez donc pas la laisser sans traitement.

Interne

Les varices des veines internes (profondes) sont le type de maladie le plus dangereux. Parfois, il provoque des dysfonctionnements du système endocrinien et immunitaire. Son danger réside dans le fait qu'il faut beaucoup de temps sans signes évidents, ce qui ne permet pas de commencer un traitement en temps opportun. Le patient doit se concentrer sur les symptômes suivants:

  • le réseau veineux "s'étale" et gonfle;
  • des blessures mal cicatrisées apparaissent sur les jambes;
  • les crampes nocturnes des muscles du mollet s'intensifient;
  • des taches de pigmentation apparaissent sur la jambe.

Malgré la gravité, la maladie est bien traitée avec des médicaments et des méthodes chirurgicales.

Classification des varices selon la CIM-10

En médecine domestique, une autre classification généralement acceptée des varices est utilisée – la CIM-10. Dans les soins de santé, il s'agit d'un document normatif selon lequel les maladies sont enregistrées. Dans la CIM-10, tous les types de varices sont unis par un numéro commun 183. Clarification de la classification:

Code description
183.0 Varices des membres inférieurs avec formation d'ulcères trophiques de toute localisation
183.1 Varices des membres inférieurs avec des maladies inflammatoires cutanées comme l'eczéma
183.2 Varices dans les jambes avec eczéma et ulcération concomitants
183.9 Varices non compliquées par des processus inflammatoires

La CIM considère également le cours compliqué et non compliqué des varices comme des sous-sections. Selon la classification internationale, une forme compliquée est considérée comme une varice pendant la grossesse, l'allaitement et le développement d'une thrombophlébite.

La classification vous permet de prendre en compte et de regrouper avec précision les symptômes et les signes de la maladie, ce qui est nécessaire pour le diagnostic correct et le choix exact des tactiques de traitement.

Lagranmasade France