Adhérences dans le traitement des symptômes du bassin

La maladie pelvienne adhésive (pelviopéritonite plastique) est une maladie caractérisée par la formation de cordons du tissu conjonctif ou d'adhérences entre les organes internes du petit bassin (utérus, appendices, ligaments, vessie et boucles du gros intestin).

Les organes internes sont recouverts à l'extérieur d'une membrane séreuse – le péritoine viscéral, tandis que toute la cavité abdominale est enveloppée par le péritoine pariétal. En raison du liquide péritonéal dans la cavité abdominale, le péritoine viscéral assure le libre déplacement des organes les uns par rapport aux autres (par exemple, pendant la grossesse, l'utérus en croissance modifie la topographie des boucles intestinales et vésicales, ce qui n'interfère pas avec leur fonctionnement normal). Les adhérences dans le petit bassin violent la liberté de mouvement des organes, ce qui provoque certains symptômes.

Les varices sont facilement éliminées sans chirurgie! Pour cela, de nombreux Européens utilisent Nanovein. Selon les phlébologues, c'est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour éliminer les varices!

Nanovein est un gel peptidique destiné au traitement des varices. Il est absolument efficace à n'importe quel stade de la manifestation des varices. La composition du gel comprend 25 composants cicatrisants exclusivement naturels. En seulement 30 jours d'utilisation de ce médicament, vous pouvez vous débarrasser non seulement des symptômes des varices, mais également éliminer les conséquences et la cause de son apparition, ainsi que prévenir le re-développement de la pathologie.

Vous pouvez acheter Nanovein sur le site Web du fabricant.

Causes des adhérences dans les organes pelviens

Les raisons qui conduisent à la formation d'une telle pathologie, les experts sont divisés en 5 groupes:

  • Divers processus inflammatoires;
  • Le développement de l'endométriose;
  • Chirurgie
  • Sang dans le bassin ou l'abdomen;
  • Le développement de l'appendicite.

C'est l'inflammation qui se produit dans les organes pelviens qui provoque souvent la formation d'adhérences. Il peut s'agir de maladies telles que la paramétrite, la salpingoophorite et la pelviopéritonite.

Les causes de l'inflammation peuvent être les suivantes:

  • infections génitales;
  • infection par la tuberculose (dans les appendices de l'utérus, le Koch Bacillus peut être localisé);
  • si le traitement n'a pas été effectué ou si l'automédication des processus inflammatoires se produisant dans les organes pelviens a été effectuée;
  • la chirurgie utérine, comme l'avortement, le curetage ou l'hystéroscopie;
  • si un dispositif intra-utérin a été installé.

Il existe un certain nombre de facteurs qui augmentent le risque d'adhérences:

  • changement fréquent de partenaire sexuel et refus d'utiliser un préservatif lors d'un contact sexuel;
  • ignorer les règles de base de l'hygiène personnelle;
  • hypothermie fréquente;
  • la malnutrition;
  • mauvaises conditions de vie.

L'endométriose est la croissance de l'endomètre dans les endroits où il ne devrait pas se former. Si cela se produit, alors pendant les menstruations, ces zones commencent à saigner, le sang pénètre dans la cavité pelvienne, où après un certain temps le processus inflammatoire se développe, ce qui conduit à la formation d'adhérences.

Dans de nombreux cas, les adhérences commencent à se former après les opérations effectuées sur les organes pelviens. La difficulté et la durée de l'opération ont été d'une grande importance, car l'abondance de sutures, l'exposition prolongée des organes internes, le dessèchement des feuilles du péritoine et la privation prolongée d'oxygène des tissus peuvent déclencher le développement d'adhérences. En outre, toutes les blessures des organes pelviens peuvent être affectées.

Du sang dans le bassin ou l'abdomen peut survenir pendant l'apoplexie ovarienne ou pendant la grossesse extra-utérine. Pendant le cycle menstruel, un reflux de sang à travers la trompe de Fallope peut se produire.

L'appendicite est la maladie la plus courante de nature inflammatoire et nécessite une intervention chirurgicale.

Mais vous ne devriez pas penser qu'en présence de l'une des raisons décrites, une femme commencera sûrement à former des adhérences dans le petit bassin. Si les problèmes décrits sont corrigés dans le temps et correctement, alors dans la plupart des cas, le traitement est effectué avec succès et il est possible d'empêcher le processus d'adhésion de démarrer. Après avoir subi des opérations sur les organes pelviens, vous devez commencer à bouger dès que le médecin vous le permet. Cela réduira le risque de développer de tels cordons.

Symptômes de la formation d'adhérences dans les organes pelviens

La gravité des symptômes de la maladie adhésive dépend entièrement du degré de propagation des adhérences dans l'espace pelvien. Les options sont possibles d'un cours asymptomatique à un tableau clinique prononcé. Il existe trois principales formes cliniques de la maladie:

1) aigu. Les patients atteints de cette forme de la maladie ont des plaintes assez prononcées; la douleur augmente progressivement, les vomissements, les nausées sont inquiétants, la température augmente et la fréquence cardiaque augmente. L'examen de l'abdomen (pression) provoque une douleur intense. Il y a une occlusion intestinale. Après quoi l'état du patient s'aggrave fortement: la pression chute fortement, la quantité d'urine libérée diminue, une faiblesse et une somnolence se produisent. Perturbation du métabolisme eau-sel et protéines dans le corps. L'état des patients atteints d'une forme aiguë de maladie adhésive est considéré comme extrêmement grave;

2) forme intermittente: des douleurs surviennent périodiquement, peuvent perturber les troubles intestinaux – constipation, diarrhée.

3) forme chronique – caractérisée par un tableau clinique caché: la clinique est absente, ou de temps en temps des douleurs douloureuses dans le bas-ventre, de la constipation. C'est la forme chronique de la maladie adhésive que l'on retrouve le plus souvent en pratique gynécologique. Très souvent, il s'agit d'une manifestation de l'endométriose et des infections latentes, que ni le patient ni le gynécologue ne connaissent. Le processus adhésif provoque une obstruction des trompes de Fallope, ce qui conduit à l'infertilité. C'est avec cette plainte que l'impossibilité de tomber enceinte au cours de l'année incombe aux patientes de se tourner vers un gynécologue pour une forme chronique asymptomatique de maladie adhésive.

Nanovein  Pourquoi des varices se forment-elles dans l'aine chez les hommes

En cas d'attaque douloureuse et de signes d'intoxication (vomissements, nausées et fièvre), le patient doit consulter d'urgence un gynécologue. Si les plaintes sont prononcées – vous devez appeler une ambulance. Sur la base des symptômes, la maladie adhésive peut être confondue avec de nombreuses maladies, allant de la pathologie chirurgicale aiguë (appendicite, obstruction intestinale, grossesse extra-utérine) et se terminant par un empoisonnement banal.

L'automédication dans ce cas est inacceptable – seuls des conseils d'experts compétents vous aideront à vous protéger des conséquences désagréables.

Diagnostic de la maladie

  • frottis sur la microflore du vagin;
  • Diagnostic par PCR pour les infections génitales latentes;
  • Échographie gynécologique;
  • IRM des organes pelviens.
  • Étape 1 – les adhérences sont localisées autour de l'oviducte, de l'ovaire ou dans une autre zone, mais n'interfèrent pas avec la capture de l'ovule;
  • Stade 2 – les adhérences sont localisées entre l'oviducte et l'ovaire ou entre ces structures anatomiques et d'autres organes et provoquent des difficultés de capture de l'ovule;
  • Étape 3 – la trompe de Fallope est tordue, la trompe est obstruée par des adhérences, ce qui indique l'impossibilité absolue de capturer l'œuf.

Traitement des adhérences dans les organes pelviens

Le traitement de la maladie adhésive dépend entièrement de la gravité de la maladie; il peut être conservateur ou chirurgical. Faites immédiatement une réserve qu'avec une forme aiguë et intermittente de la maladie, le traitement chirurgical – la laparoscopie, est la seule méthode de traitement en raison de sa grande efficacité et de son effet rapide. Très souvent, le traitement chirurgical est combiné avec un traitement conservateur pour un effet plus important.

Dans la forme chronique de la maladie adhésive, un traitement exclusivement conservateur est possible. Il est nécessaire d'identifier la cause du développement de la maladie adhésive. Si une infection urogénitale (par exemple, la chlamydia) est détectée, le traitement doit d'abord viser à éliminer la maladie sous-jacente afin d'empêcher la poursuite de la propagation du processus adhésif. À cette fin, les antibiotiques et les anti-inflammatoires (AINS, corticostéroïdes) sont les médicaments de choix. Si la cause de la maladie adhésive est l'endométriose, un traitement hormonal, des anti-inflammatoires, une désensibilisation et un traitement symptomatique sont prescrits.

La thérapie non spécifique est très populaire – thérapie enzymatique – médicaments fibrinolytiques qui dissolvent la fibrine (longidase, trypsine, chymotrypsine), ce sont des médicaments assez efficaces qui absorbent les petites adhérences. En l'absence d'un processus infectieux aigu, la physiothérapie est utilisée – thérapie laser interne et thérapie laser magnétique externe.

Ce traitement n'est pas une panacée pour la forme chronique de la maladie adhésive. Le traitement conservateur est plus efficace au premier stade de la maladie.

Avec l'inefficacité de toutes ces méthodes et avec la propagation des adhérences, la laparoscopie thérapeutique et diagnostique est indiquée. En règle générale, un gynécologue chirurgien diagnostique une maladie adhésive déjà sur la table d'opération et effectue en même temps une opération – dissèque et supprime les adhérences. Il existe 3 options possibles pour la laparoscopie:
– pointes disséquées au moyen d'une thérapie laser-laser;
– les adhérences sont disséquées à l'eau sous pression – aquadissection;
les pointes sont disséquées à l'aide d'un couteau électrique – électrochirurgie.

Le choix en faveur d'une méthode de traitement particulière est déterminé par le médecin lors de la laparoscopie, en fonction de la localisation des adhérences et de la prévalence du processus. Pendant l'opération, le chirurgien effectue un traitement conservateur pour éviter les adhérences: des fluides barrières (dextrane, poviline, etc.) sont introduits, des films absorbables en polymère sont appliqués sur les trompes de Fallope et les ovaires.

Facteurs affectant le traitement des maladies adhésives

Lorsque le diagnostic de maladie d'adhésion est établi, il est nécessaire de respecter certains canons et règles afin d'éviter des rechutes répétées de la maladie:

  • visite chez le gynécologue une fois tous les six mois;
  • alimentation rationnelle – manger en petites portions avec de courtes pauses entre les repas – environ 5 fois par jour; Évitez les aliments qui provoquent une forte production de gaz
  • les procédures physiothérapeutiques sont très utiles pour une récupération rapide, il est donc recommandé de consulter régulièrement un physiothérapeute – vous pouvez effectuer une électrophorèse avec des médicaments, un massage thérapeutique et une éducation physique);
  • en cas d'attaque de douleur, vous pouvez utiliser des antispasmodiques (sans spa, papavérine) .Si les attaques ne disparaissent pas, vous devez contacter un gynécologue et ne pas vous soigner vous-même.

Après le traitement – après une intervention chirurgicale ou un traitement conservateur – les patients bénéficient d'un repos physique pendant 3 à 6 mois, une observation dynamique par un gynécologue. Au cours des 2-3 premiers mois, il est nécessaire de respecter le régime rationnel décrit ci-dessus La physiothérapie et les procédures physiothérapeutiques contribuent également à une récupération rapide. Lors de l'exécution de toutes les mesures de rééducation, le pronostic est favorable.

Recettes de médecine traditionnelle pour le traitement des adhérences dans les organes pelviens

La médecine traditionnelle propose une large sélection de médicaments pour stopper le processus d'adhésion et prévenir ses complications. Cependant, avant de commencer l'automédication, il est impératif de consulter votre médecin et d'obtenir son consentement à l'utilisation de médecines alternatives.

  • Dans certains cas, avec une forme douce du processus, cela vaut la peine d'être utilisé dans le traitement des douches vaginales. Il est nécessaire de prendre une cuillère à soupe de fleurs de camomille de pharmacie, de fleurs de sureau, de graines de lin hachées et, en versant 4 verres d'eau fraîchement bouillante et en l'enveloppant hermétiquement dans une couverture, laissez-la reposer sous le couvercle pendant 60 minutes. Après cela, après avoir filtré le médicament, il est utilisé pour les douches vaginales, divisé en 2 portions. La procédure est effectuée 2 fois par jour – après le réveil et avant le coucher. Poursuivre le traitement pendant 30 jours;
  • Dans un autre douchage, également très efficace dans le processus de collage, un composé à base d'iris est utilisé. Une cuillère à soupe de rhizomes d'iris écrasés (kasatika) et versez un verre d'eau bouillante. Isolé de manière fiable, le produit est insisté pendant 120 minutes. Les douches vaginales sont effectuées par perfusion bien filtrée une fois par jour pendant un mois et demi;
  • La camomille est une autre plante cicatrisante qui aide aux adhérences. Pour préparer la seringue, prenez 2 grandes cuillères à soupe de fleurs de camomille séchées et versez 250 ml d'eau qui vient de bouillir. Ensuite, le médicament est insisté pendant 30 minutes. Après avoir filtré la composition à travers une étamine pliée en 4 couches, elle est divisée en 2 portions égales. Les douches vaginales sont effectuées 2 fois par jour pendant 60 jours;
  • Pour l'administration orale, il vaut la peine d'utiliser une décoction de plantain. Vous devez prendre une cuillère à café de graines (avec une diapositive) et combiner avec un verre d'eau froide. Après cela, les plats contenant le médicament sont placés sur le feu et après ébullition, faites bouillir pendant 10 minutes. De plus, insistant sur le médicament jusqu'à ce qu'il soit complètement refroidi, il est filtré et pris dans une cuillère à soupe 3 fois par jour. La durée d'un tel traitement est d'un mois;
  • Le chardon-Marie, qui est un excellent outil pour traiter les maladies du foie, fait également face aux adhérences dans les organes pelviens. Sous l'influence de la plante, la résorption des adhérences se produit. Afin de préparer à partir du chardon-Marie la composition médicinale, prenez une cuillère à soupe de graines écrasées de la plante et versez 250 millilitres d'eau fraîchement bouillie. En outre, en mettant le médicament sur un petit feu, il reste sous le couvercle pendant 15 minutes. Ensuite, après avoir un peu refroidi la composition, elle est filtrée et bue 1/3 tasse 3 fois par jour. La durée d'une telle thérapie est de 30 jours;
  • Saberfish aide également à se débarrasser des adhérences. Pour préparer le médicament, une cuillère à soupe des feuilles les plus coupées de la plante est versée avec 300 millilitres de vodka et laissée infuser pendant 20 jours. Après cela, après avoir filtré le médicament, il est bu sur une cuillère à soupe le matin et le soir pendant 45 jours;
  • Un tel remède est également utilisé pour le traitement: 100 grammes de graines de carottes sauvages sont broyées à l'état de farine et mélangées à 50 grammes de sucre en poudre. Pour vous débarrasser des adhérences, vous devez manger une cuillère à café de ce médicament 3 fois par jour. La durée du traitement est de 6 semaines;
  • La yourte des champs est un autre remède efficace contre les adhérences. Il est nécessaire de prendre 2 grandes cuillères à soupe d'herbe sèche broyée de la plante et de verser 2 verres pleins d'eau bouillante. Après cela, après avoir couvert le plat avec le médicament avec un couvercle et isolé avec une couverture, le produit est insisté dans un endroit chaud pendant 60 minutes. De plus, après avoir filtré la perfusion, je prends 1/3 tasse 3 fois par jour pendant 60 jours;
  • Le miel de propolis est un excellent médicament pour faire face à ce problème. Vous devez prendre une cuillère à café de miel et une cuillère à café de propolis. Si le miel est confit, faites-le d'abord fondre. Bien mélanger le miel et la propolis, lubrifier généreusement le coton-tige avec un mélange et le mettre pendant toute la nuit. Ces tampons sont placés tous les 2 jours. Le cours de traitement comprend 7 procédures et dure 14 jours;
  • Un remède populaire à base de miel et d'ingrédients à base de plantes peut aider même avec de fortes adhérences des trompes de Fallope. Il est nécessaire de prendre en quantité égale des framboises séchées, des graines de plantain, des cynorhodons et de l'absinthe. La composition est broyée dans un moulin à café à l'état de poudre et combinée avec du miel, en remuant jusqu'à l'obtention d'une masse dense. Des billes pesant 10 grammes en sont roulées. Ils sont utilisés avant les repas le matin, l'après-midi et le soir, se dissolvant en 3 morceaux. La durée du traitement est de 30 jours;
  • Le millepertuis est également un remède contre les adhérences dans le système reproducteur féminin. Vous devez prendre une cuillère à soupe d'herbe concassée de la plante (avec une diapositive) et verser un verre d'eau fraîchement bouillie. Sur un petit feu, des plats contenant des médicaments sont bouillis sous un couvercle pendant un quart d'heure. Après refroidissement et filtration, le médicament est pris 3 fois par jour pendant 1/4 de tasse pendant 30 jours.
Nanovein  Centres de phlébologie à Vladivostok adresses des cliniques, plans de situation, prix des prestations

Prévention des rechutes

Afin d'éviter la répétition de l'apparition de symptômes d'adhérences du bassin, une femme doit respecter certaines règles:

  • suivre un certain régime (éviter les aliments qui provoquent des ballonnements);
  • au moins 2 fois par an pour consulter un gynécologue;
  • respect du repos physique pendant 4 à 6 mois,
  • effectuer des procédures physiothérapeutiques;
  • cours d'éducation physique;
  • avec crises de douleur, prise d'antispasmodiques (papavérine, sans spa);
  • avec des crises de douleur constantes, consultez un médecin.

Les adhérences pelviennes sont une maladie qui se traite très bien. Mais prévenir une maladie est beaucoup plus facile que la guérir! Faites donc un peu plus attention à votre santé et tout ira bien pour vous!

Lagranmasade France